Kananga : le prix de la braise explose en ce début d’année

En ce début d’année 2024, la ville de Kananga est confrontée à une crise inattendue, affectant le marché des braises de manière vertigineuse. Les sacs de braises, qui se vendaient entre 15 000 et 18 000 FC il y a seulement un mois, atteignent actuellement des sommets allant de 35 000 à 45 000 FC.

Une récente enquête menée par nos confrères de yabisonews.cd, lors d’une ronde effectuée le 4 janvier 2024 dans les marchés de Kananga, a révélé une rareté criante de braises. Selon les témoignages recueillis auprès des vendeurs, la campagne électorale a pris en otage les jeunes chargés de la coupe des arbres utilisés dans la production des braises.

« Dans les villages producteurs de braises, de nombreux jeunes ont été détournés par les politiciens lors de la campagne électorale, les empêchant ainsi de couper les arbres. C’est la principale cause de cette hausse spectaculaire », a déclaré un vendeur de braises.

Cette augmentation des prix a déjà eu des répercussions sur les ménages locaux, beaucoup ne pouvant plus se permettre d’acheter des braises en quantité suffisante comme auparavant. Certains ont commencé à se tourner vers des alternatives telles que l’utilisation du bois pour la préparation de leurs repas.

Il est important de souligner l’impact économique et social de cette crise des braises à Kananga, mettant en lumière la fragilité des marchés locaux face aux influences politiques. Les autorités locales et les acteurs concernés doivent envisager des solutions rapides pour atténuer les conséquences de cette situation sur les habitants de la ville et les marchands de braises, tout en veillant à la durabilité des pratiques liées à la production de braises dans les villages environnants.

Placide Lukeka

Partagez cette information
Image par défaut
by Rédaction

Laisser un commentaire