Kasaï-Central : Encore deux jeunes filles mineures violées à Kananga

L’ONG Femme Main dans la Main pour le Développement Intégral (FMMDI) déplore deux nouveaux cas de viols sur mineures dans la ville de Kananga, chef-lieu de la province du Kasaï-Central.

Au cours d’une déclaration à la presse ce vendredi 07 octobre, Nathalie Kambala condamne ces nouveaux cas lesquels sont enregistrés par sa structure en l’espace de deux jours.

Il s’agit d’une fille de 13 ans qui a été engrossée par un homme de septante ans alors que le deuxième cas concerne une autre fille de 14 ans, qui a été abusée pour la deuxième fois, au centre de santé par le médecin lors des séances de consultation.

D’après la Directrice-Pays de cette structure de défense des droits de la femme, les deux bourreaux se retrouvent entre les mains de la justice alors que les filles victimes sont prises en charge par sa structure.

Par ailleurs, l’ONG FMMDI dénonce les menaces dont sont victimes les membres de la famille de l’une des filles victimes de la part d’un chef coutumier, qui est de surcroît frère du médecin auteur du second viol.

“Le médecin chef du centre est frère du chef coutumier d’un groupement incorporé de la ville de Kananga. La femme e été tabassée et chassée du village. Nous interpellons toutes les autorités politico-administratives et judiciaires à prendre leurs responsabilités et à protéger la famille de cette fille”, a déclaré Nathalie Kambala.

Et d’ajouter : “C’est quand même inconcevable que ces actes se commettent pendant que nous parlons, jours et nuits, nous sensibilisons nos communautés à la lutte contre les violences sexuelles et basées sur le genre dans notre ville”, a-t-elle renchéri.

L’ONG FMMDI, qui met en garde quiconque, mettra son nez dans cette affaire et promet de faire son suivi jusqu’au bout afin que les auteurs de ces actes soient punis conformément à la loi et que les victimes soient rétablis dans leurs droits.

Partagez cette information
Image par défaut
Sasa Studio

Laisser un commentaire