RDC : de nouveaux affrontements meurtriers entre le M23 et les Wazalendo secouent Masisi, malgré le retrait des troupes de l’EAC

Des combats violents ont éclaté à nouveau ce lundi 4 décembre entre les miliciens patriotes connus sous le nom de “Wazalendo” et la rébellion du M23 dans le territoire de Masisi, provoquant une reprise des hostilités après quelques jours d’accalmie tendue. Les affrontements se déroulent sur plusieurs axes, notamment à Malehe, situé à environ 15 km de Sake, dans le groupement Kamuronza, ainsi que sur l’axe Ruvunda entre Kilolirwe et Mushaki.

Les détonations d’armes lourdes et légères résonnent dans la cité de Sake, située à 27 km à l’ouest de Goma, créant une psychose parmi la population locale. Telesphore Mitondeke, rapporteur général de la société civile de Masisi, a rapporté des violents affrontements sur plusieurs collines, notamment Kagoma, Bugandjo, Buhimba et Kinyambatsi dans la localité Malehe, soulignant le débordement des combats vers les collines dominant la cité de Mushaki.

Le rapporteur général a également signalé des déplacements massifs de la population, en particulier depuis Mushaki, en raison de la menace croissante posée par les combats. “Une psychose règne dans le chef de la population civile qui entend les bruits des armes lourdes et de petits calibres”, a déclaré M. Mitondeke.

Ces nouveaux affrontements surviennent à un moment critique, alors que les troupes de la force régionale de l’EAC ont commencé à se retirer du sol congolais. Le retrait fait suite au refus du gouvernement congolais de renouveler le mandat de cette force, qui prend fin le 8 décembre prochain. Le gouvernement congolais, ainsi que plusieurs acteurs politiques et de la société civile, s’opposent au maintien de la présence de la force régionale de l’EAC en raison de son inefficacité sur le terrain face à l’agression de la RDC par le Rwanda, agression opérée sous couvert du M23.

Basile Muya

Partagez cette information
Image par défaut
by Rédaction

Laisser un commentaire