Avenant du contrat Sino-congolais || « Le Chef de l’État nous a instruit de nous impliquer sur la route Nº1 dans son tronçon Mbuji-Mayi—Nguba » (DG APCSC)

Le Président Félix Tshisekedi a tenu une réunion jeudi soir avec Freddy Yodi Shembo, Directeur général de l’Agence de pilotage, de coordination et de suivi des conventions de collaboration (APCSC), pour discuter des implications de la récente signature du 5è avenant au contrat sino-congolais.

Cet avenant, centré sur le développement d’un projet minier et d’infrastructures en République démocratique du Congo (RDC), a été ratifié le 14 mars dernier dans le but de rétablir l’équilibre dans ce partenariat, visant un bénéfice mutuel.

« Nous sommes venus recevoir les instructions du Président de la République sur les priorités liées au programme sino-congolais, principalement les routes nationales qui sont une préoccupation du Chef de l’État », a déclaré M. Yodi Shembo.

« Il nous a instruit de voir la route nationale numéro 1 dans le tronçon qui va de Mbuji-Mayi dans la province du Kasaï-oriental à Nguba, la route de contournement autour de la capitale Kinshasa (Mbudi -N’djili), sans oublier l’axe Kalambambuji-Kananga », a ajouté le DG de l’APCSC.

Créée par le décret numéro 22/03 du 1er mars 2022, l’APCSC a pour mission de superviser, coordonner, gérer et suivre les accords de collaboration et de coopération, dans le but de doter le pays des infrastructures de base essentielles à son développement.

Marlaine Kanku

Partagez cette information
Image par défaut
by Rédaction

Laisser un commentaire