Fin de crise au Sénat || Jonas Munkamba renonce de son plein gré à son droit constitutionnel

Cette nouvelle est tombée comme un véritable coup de poker à la chambre haute du parlement congolais.

Le patriarche Jonas Munkamba Kadiata Nzemba a, de son plein gré, renoncé à son droit constitutionnel de présider le bureau provisoire du sénat.

Voilà ce que déclare le collectif d’avocats du sénateur Jonas Munkamba dans un communiqué de presse rendu public ce jeudi 13 juin dont une copie est parvenue à notre rédaction.

Selon ce conseil d’avocats, cette décision est motivée par les raisons d’honneur, d’élégance politique, d’apaisement et de nécessité de préserver la cohésion républicaine, non pas sans tenir compte du besoin fondamental d’éclosion de la culture du respect des textes qui régissent l’État de droit.

« Eu égard au prestige qui revêt la chambre haute du parlement, le patriarche honorable Jonas Munkamba décide de renoncer à son droit constitutionnel », a-t-on indiqué dans cette lettre.

Le collectif d’avocats du sénateur Munkamba rappelle à l’opinion que leur client étant témoin privilégié de l’indépendance et de l’histoire de la RDC, Il souhaite une continuité fructueuse à la législature en cours, et ce dans l’intérêt supérieur du peuple congolais ainsi que des générations à venir et cela dans la ligne droite des valeurs prônées par le Chef de l’État notamment : « la démocratie et la prévalence de l’État des droit ».

 

Basile Muya

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.