Kasaï Central : 15 millions Fc détournés dans une école locale, Nathalie Kambala chargée de méner un plaidoyer à l’archevéché orthodoxe

Une délégation d’anciens élèves et ressortissants de l’Institut Lumière des Nations vivant à Kinshasa ont eu un tête-à-tête avec la Directrice-Pays de l’ONG Femme Main dans la Main pour le Développement Intégral (FMMDI) ce lundi 22 mai en début de soirée.

Au cœur de ces échanges, la situation tendue qui prévaut au sein de cette institution scolaire concernant le dossier d’un présumé détournement de 15.300.000 Fc par le Préfet des études, Callinique Kakanda Bakole.
Une accusation portée par l’archevêché Orthodoxe à l’endroit de ce dernier.
Chose qui a valu une suspension du Préfet des études incriminé.

D’une part, au sortir de cet entretien, Alain Mvuala Kambidi, l’un des délégués, a indiqué que l’objectif de leur démarche est de voir l’aboutissement heureux du dossier, à travers le plaidoyer que doit mener la fervente activiste, Nathalie Kambala, auprès de l’archevêché Orthodoxe.

“Nous étions venus rencontrer Madame Nathalie Kambala afin d’échanger avec elle et nous lui avons demandé de s’impliquer pour une issue favorable dans la crise qui gangrène notre école en vue de sauver cette année scolaire qui tend à sa fin”, a dit Alain Mvuala.

Et d’ajouter : “Notre souci est que la situation soit définitivement décantée pour permettre aux élèves de finir l’année scolaire en cours. Nous demandons aux élèves de continuer à étudier normalement en attendant l’issue du dossier”.

Nathalie Kambala Luse Directrice-Pays a, tout en reconnaissant la persistance de cette crise, imploré l’archevêque Chariton Ilunga Muepu de revoir sa décision afin de sauver l’année scolaire. Pour elle, le droit de réponse est garanti à toute personne inculpée avant de lever l’option dans un dossier.

Moi je pense, dit-elle, que l’on doit accorder un bénéfice de doute à l’incriminé qui sollicite une contre-vérification des faits lui reprochés afin de tirer les choses au clair.

Cette activiste propose à l’archevêque Chariton Ilunga de mener minutieusement ces enquêtes en tout état de cause en laissant ce préfet finir en beauté l’année scolaire en cours pour le bien des apprenants.

Nathalie Kambala Luse a également appelé, de tous ses vœux, à l’implication des autorités politico-administatives et celles de l’EPST pour juguler la crise.

Rappelons que Monseigneur Chariton Ilunga Musungayi, Archevêque du Grand Kasaï avait décidé en date du 13 mai 2023 de suspendre le préfet Kakanda Bakole. Il lui est reproché d’avoir détourné plus de 15 millions Fc. Selon la lettre de suspension, l’incriminé avait inscrit 153 élèves à la rentrée scolaire 2022-2023. Chaque élève inscrit avait versé 100.000 francs congolais, 75.000 fc pour le premier trimestre et 25.000 FC pour le fonctionnement. Ce qui fait un total de 15.300.000 Fc perçus. Dans sa lettre de réplique, l’incriminé a clamé que la somme susmentionnée est imaginaire et a exigé une vérification.

Basile Muya

Partagez cette information
Image par défaut
by Rédaction

Laisser un commentaire