Kasaï/dégradation de la voirie urbaine de Tshikapa : pourquoi les travaux d’assainissement ne sont pas déjà amorcés ?

Après la pluie vient le beau temps. À Tshikapa, dans la province du Kasaï, personne ne vit cet adage. Chaque fois qu’il pleut, les routes deviennent de plus en plus impraticables, les caniveaux se bouchent et les habitants du long du boulevard Lumumba, l’artère principal de Tshikapa, se sentent sérieusement menacés.
Patrick, résidant dans ce coin, s’est plaint auprès de Sasa Studio au sujet de la voirie urbaine de Tshikapa, laquelle se dégrade à chaque orage. Il accuse principalement l’Office des Voiries et Drainages (OVD) d’être le principal responsable. “L’OVD se montre de plus en plus incompétent en ce qui concerne l’exécution de sa mission. Après chaque pluie, les parcelles voisines connaissent des dégâts d’inondation terribles sous l’œil impuissant de l’OVD”, a lâché ce jeune homme.
Face à cette allégation, un agent de l’OVD, qui a tu son nom, se justifie sans détour. “Réhabiliter et assainir la voirie urbaine de la ville exige beaucoup de moyens. L’OVD n’est pas en mesure de mobiliser les moyens nécessaires pour exécuter ces travaux”, lâche-t-il, avant, à son tour, de pointer du doigt le gouvernement central et la mairie de Tshikapa. Il révèle que le gouvernement central et la mairie de Tshikapa ne décaissent plus les fonds nécessaires pour assainir la ville. “Les travaux d’assainissement sont toujours exécutés grâce au financement du gouvernement central et de la mairie. Si on nous appuie, surtout la mairie, nous allons nous mettre au travail sans hésitation”, a-t-il conclu.
Cet agent de l’OVD n’est pas le seul à prendre pour responsable la mairie de Tshikapa. Le mouvement social, Lutte pour le chagement (Lucha), par la voie de son coordonnateur provincial, Joël Minga, est également critique envers la mairie, tout particulièrement à l’endroit du maire lui-même qui est taxé d’incompétent. “Depuis que monsieur Eduard Dikenga Kikomba est à la tête de la ville de Tshikapa comme intérimaire, rien ne marche. Car il a montré son incompétence en cette matière comme dans beaucoup d’autres”, a-t-il déclaré.
Contacté par Sasa Studio, le maire de la ville ad intérim de Tshikapa s’est défendu, qualifiant les propos de la Lucha de “jeu d’enfants qui jouent dans les sables”.
“Assainir la ville n’est pas une moindre affaire. Ça demande beaucoup des moyens dont la ville de Tshikapa ne dispose pas. Mais, par notre expertise, nous avons initié un système de la taxe urbaine qui pourra nous aider dans l’avenir pour répondre à la demande de la population”, a fait savoir Eduard Dikenga, avant d’annoncer que des réunions étaient déjà amorcées avec plusieurs couches pour aboutir à ce nouveau système.

Emmanuel Tshingambu

Partagez cette information
Image par défaut
Sasa Studio

Laisser un commentaire