Kinshasa-Reconstruction de “Zando” | Passage de 10 à 500 pavillons

Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, a annoncé ce samedi 2 mars que le marché central emblématique de la capitale congolaise, communément appelé “Zando”, est passé d’un nombre modeste de 10 pavillons à une impressionnante capacité de 500 pavillons, dans le cadre des travaux de reconstruction en cours depuis près de 5 ans.

“Aujourd’hui, avec fierté, notre Zando passe de 10 pavillons à 500, offrant une capacité d’accueil pour 80 000 vendeurs et un total de 200 000 personnes”, a déclaré le gouverneur, soulignant l’importance de cette expansion pour répondre aux besoins croissants de la population de Kinshasa.

Le nouveau bâtiment du marché central, construit sur trois étages, est destiné à durer près de 150 ans, selon les estimations du gouverneur, offrant ainsi une infrastructure moderne et durable pour le bien-être des habitants de la ville.

Cependant, malgré ces progrès impressionnants, certains anciens marchands ont exprimé leur frustration quant à la lenteur des travaux de construction. Alors que le gouverneur avait annoncé son inauguration pour décembre 2023, les retards persistent, rappelant les défis rencontrés dans la revitalisation de cette icône commerciale de Kinshasa.

Démoli en 2020 en raison de son état de délabrement, le marché central “Zando” retrouve une nouvelle vie avec cette expansion majeure, qui prévoit la création de plus de 630 magasins pour répondre aux besoins diversifiés des consommateurs de Kinshasa.

Le marché central “Zando”, également connu sous le nom de Grand Marché, occupe une place centrale dans la vie économique et sociale de Kinshasa depuis des décennies. Situé à l’est du jardin botanique, il a été le principal point de commerce pour des milliers de vendeurs et de clients, avec une histoire riche remontant à mai 1989, où il abritait déjà 15 500 vendeurs.

Basile MUYA

Partagez cette information
Image par défaut
by Rédaction

Laisser un commentaire