RDC || L’ONG ENDOCARE sensibilise sur l’endométriose à l’agence bancaire Equity BCDC

L’endométriose est une pathologie où les tissus qui tapissent normalement l’utérus se développent en-dehors de ce dernier. Des douleurs et règles irrégulières figurent parmi les principaux symptômes de l’endométriose. Mais cette maladie est peu connue du public. Pourtant la population est très mal informée sur cette maladie.

De plus en plus, cette maladie reste très peu méconnue au sein des communautés locales. Fort de ce constat, l’ONG Endocare Rdc s’est lancé dans la sensibilisation de la population sur l’importance d’y prêter attention.

C’est dans cette optique qu’une sensibilisation a été organisé ce mercredi 27 mars 2024 avec les employés de l’Equity BCDC.

Jusqu’ici, parler de l’endométriose demeure un grand tabou dans la sphère des patientes souffrant de cette pathologie.

C’est ainsi que l’ONG Endocare s’est engagé à tenir le taureau par les cornes afin de briser les glaces autour de cette maladie.

Janny Mulanga est plus que déterminée à travailler afin de briser le tabou à ce sujet :

« Pour L’ONG Endocare RDC, nous disons toujours que la sensibilisation est au cœur de nos objectifs, bien que nous avons 3 piliers dans notre lutte notamment l’information, l’accompagnement des femmes et la sensibilisation, s’érigeant en socle.
C’est grâce à elle que nous arrivons à briser le tabou autour de l’endométriose ».

Cependant, Madame Janny Mulanga a dit toute sa joie pour le pas de géant franchi par l’ONG Endocare RDC en initiant les sensibilisations au sein des entreprises publiques privées aux fins de trouver des voies et moyens afin d’offrir un environnement propice devant accompagner les femmes atteintes d’endométriose.

Et de poursuivre :

« Aujourd’hui c’était le tour d’Equity BCDC mais prochainement ce sera le cas avec d’autres entreprises parce que cette madadie d’endométriose peut impacter négativement sur la performance des femmes employées. Et les employeurs doivent être également au courant ».

Outre le tabou qui entoure l’endométriose et son corollaire de méfaits, il existe bien sûr d’autres obstacles.

Pour sa part, Docteure Yollande Kapend, gynécologue à la clinique Ngaliema précise que « cette maladie où les tissus qui tapissent normalement l’utérus se développent en dehors de ce dernier, reste encore méconnue. En l’occurrence des dames qui ont des règles douloureuses qu’on appelle communément “Dysménorrhée”. Alors que derrière ces douleurs se cache l’endométriose.

D’où la nécessité pour cette professionnelle de santé d’insister sur l’organisation des différentes sensibilisations qui vont aider la population à maîtriser davantage cette maladie qui reste encore non connue du public. Mais, elle est entrain d’être découverte chez certaines femmes après plusieurs complications.

À cet effet, elle lance un vibrant appel aux corps soignants de multiplier plus de vigilance en cas de diagnostic auprès de toute femme.

La présidente de l’ONG Endocare RDC a ajouté que c’est une première expérience contrairement aux sensibilisations sur place organisée par sa structure. L’ONG Endocare reste dans le domaine de la santé. Car, cette démarche est d’une importance capitale.

Ainsi en connivence avec d’autres médecins, leurs échanges ont tourné sur l’endométriose ainsi que l’hypertension.

Elle a, à cette occasion, invité toutes les femmes spécialement en ce mois dédié aux droits de la femme en vue de faire activement partie prenante dans la prise en charge de leur santé. Afin de mieux investir dans la société, car c’est en étant en bonne santé que la femme sera le vecteur qui impulse le développement de toute entité.

Notons qu’Endocare RDR, qui est dirigée par Jeanny Mulanga, vise à accompagner et aider les femmes à comprendre les éléments qui peuvent affecter leur santé.
Et ce, dans le but, de mettre sur pieds de politiques et de mesures d’accompagnement nécessaires pour les femmes vers leur prise en charge.

Ange Aloki

Partagez cette information
Image par défaut
by Rédaction

Laisser un commentaire