Kasaï Oriental || Besoin urgent d’eau potable à Mbuji-Mayi, la population en détresse

Lors de la célébration de la Journée mondiale de l’eau, à Mbuji-Mayi, au Kasaï Oriental, les autorités ont révélé une situation alarmante : la ville de Mbuji-Mayi, abritant environ 3,5 millions d’habitants, a un besoin en eau potable estimé à 175 000 mètres cubes par jour. Cependant, la société de distribution d’eau REGIDESO ne parvient à produire que 5 000 mètres cubes par jour, soit seulement 2,8% des besoins.

Le directeur provincial de la REGIDESO, Claude Mbudilelo, a souligné que cette situation critique est exacerbée par la vétusté des équipements et les pénuries d’électricité, des défis majeurs pour fournir de l’eau à la population. Actuellement, la capacité fonctionnelle de la REGIDESO est seulement d’environ 35 000 mètres cubes, bien en deçà de la demande quotidienne.

Les responsables ont révélé que les travaux de réhabilitation des systèmes d’adduction d’eau sont en cours, offrant une lueur d’espoir pour résoudre cette crise. Cependant, en attendant, la population de Mbuji-Mayi continue de souffrir, confrontée à un paradoxe où la ville est entourée d’eau mais manque cruellement d’eau potable.

La gouverneure intérimaire du Kasaï Oriental, Julie Kalenga, a appelé à une action urgente, soulignant l’importance cruciale de l’eau potable pour le développement durable. Elle a exhorté les acteurs du secteur à unir leurs efforts pour garantir un accès permanent à l’eau potable et à attirer des investissements pour le bien-être des communautés locales.

Junior Mp

Partagez cette information
Image par défaut
by Rédaction

Laisser un commentaire