En Belgique, Félix Tshisekedi appelle à des sanctions contre le Rwanda

En visite en Belgique, le Président Félix Tshisekedi a rencontré ce mercredi matin à Bruxelles le Premier ministre belge Alexander De Croo. Cette rencontre a été l’occasion pour le Chef de l’État de rappeler la position ferme de la République Démocratique du Congo (RDC) concernant la crise sécuritaire dans sa partie Est, et plus particulièrement sur le récent protocole d’accord signé entre l’Union Européenne (UE) et le Rwanda concernant l’exploitation des minerais.

Face à la presse, le Président Félix Tshisekedi a appelé à des sanctions contre le Rwanda. « C’est la seule chose qui pourra faire reculer le dictateur Paul Kagame », a-t-il déclaré. Il a souligné être convaincue que des minerais sont volés au territoire congolais, et qu’il est inacceptable que cet accord entre l’UE et le Rwanda puisse passer.

Sur le même sujet, le Président de la République a salué le soutien de la Belgique à la RDC : « Je suis content de la position de la Belgique qui se pose aussi des questions sur cet accord. Nous pensons que cette position est très intelligente parce qu’elle va même dans le sens de dire que si accord il y a, il faut prendre soin de vérifier la traçabilité, la provenance de ces minerais ».

« Il y a toujours moyen de faire plus, mais la Belgique fait quelque chose », a ajouté le cinquième Président congolais.

Le lundi 19 février, l’UE et le Rwanda avaient signé un protocole d’accord visant à renforcer le rôle du Rwanda dans le développement de « chaînes de valeur durables et résilientes pour les matières premières critiques ».

MARLAINE KANKU

Partagez cette information
Image par défaut
by Rédaction

Laisser un commentaire