Kinshasa • Asphaltage de l’avenue Ngiri-Ngiri | Le tronçon Assossa-Birmanie fin prêt !

Dans le cadre d’un projet visant à améliorer la mobilité urbaine à Kinshasa, la capitale, deux cent quarante (240) mètres de l’avenue Ngiri-Ngiri ont été asphaltés entre les avenues Assossa et Birmanie, sur un total de 1 080 mètres. Cette initiative vise à résoudre les problèmes de circulation et à faciliter l’accès aux services essentiels pour les habitants de la région.

L’ingénieur chef de chantier de Safrimex Sarl, Crispin Belengeli, a expliqué que cette phase du projet consistait à poser une couche d’enrobé sur environ 200 mètres, dont 40 mètres avaient déjà été exécutés en chaussée rigide au croisement de l’avenue Assossa et Ngiri-Ngiri, totalisant ainsi 240 mètres sur le tronçon mentionné.

Après cette première étape, l’entreprise prévoit de s’attaquer au deuxième tronçon, allant de Birmanie à l’avenue Saio. Les travaux sont menés en subdivisant le chantier en trois lots, le premier allant de l’avenue Assossa à Birmanie sur 240 mètres, le deuxième de Birmanie à Saio sur 250 mètres, et le troisième de Saio à la route de Libération.

Le retard dans l’exécution des travaux a été attribué à la nécessité de contourner les réseaux de tuyauterie de la Regideso et les câbles de la Société nationale d’électricité, sans causer de préjudice à la population desservie par ces réseaux.

Ces travaux font partie du programme du gouvernement provincial de Kinshasa, axé sur l’amélioration des voiries et de la mobilité urbaine. Supervisés par la direction provinciale de l’Office des voiries et drainage (OVD) de Kinshasa, ces travaux devraient être achevés dans un délai de 17 mois, ayant débuté en novembre 2022.

L’avenue Ngiri-Ngiri, une fois achevée, devrait contribuer à désengorger l’avenue Libération, particulièrement aux heures de pointe, et faciliter la mobilité des habitants de la région pour leurs activités quotidiennes et économiques.

Basile Muya

Partagez cette information
Image par défaut
by Rédaction

Laisser un commentaire