Grave crise de carburant en Ituri, le litre passe de 5 000 à 10 000 FC à Bunia

Une crise sans précédent sévit actuellement sur le marché de Bunia et dans toute la province de l’Ituri dans la partie Est de la République démocratique du Congo. Depuis le début de cette semaine, le prix du carburant a connu une augmentation drastique, passant de 5 000 à 10 000 FC le litre dans la ville de Bunia.

Cette situation a été provoquée par l’état de délabrement avancé de la RN27, la route par laquelle Bunia et d’autres entités sont approvisionnés en produits pétroliers à partir des pays de l’Afrique de l’Est. Daniel Mugisa, président des importateurs de produits pétroliers en Ituri, a expliqué que des camions sont bloqués en raison de la dégradation de cette route, ce qui empêche l’approvisionnement régulier en carburant.

Il a cependant rassuré la population en déclarant que dès que les camions arriveront à Bunia, le prix du carburant devrait revenir à la normale. Il a également appelé les pétroliers à garder le prix d’un litre d’essence entre 4200 FC et 4500 FC, afin d’alléger la souffrance des consommateurs touchés par cette hausse des prix.

Actuellement, sur les 18 stations-service que compte la ville de Bunia, seules deux sont ouvertes au centre-ville et sont prises d’assaut par une foule inquiète. Cette pénurie de carburant complique également la campagne électorale en cours, les candidats députés et président de la République devant se déplacer pour communier avec la population.

En attendant que la situation se normalise, les habitants de Bunia et de l’Ituri font face à une difficulté supplémentaire dans un contexte économique déjà tendu. La population espère un retour à la normale dans les plus brefs délais, afin de pouvoir vaquer à ses occupations quotidiennes sans être affectée par la pénurie de carburant.

Ange Aloki

Partagez cette information
Image par défaut
by Rédaction

Laisser un commentaire