Kasai Central : Nathalie Kambala déplore la mort d’une fillette d’une année violée par son parâtre

La coordinatrice pays de la structure Femme Main dans la Main pour le Développement Intégral déplore la mort d’une fille mineure âgée d’une année après qu’elle ait été violée par son parâtre le mardi 26 juillet de cette année.

Un acte de la honte et de la mauvaise volonté que dénonce la coordinatrice pays de cette structure de la défense de la femme. Elle promet suivre de plus près l’évolution de ce dossier jusqu’à la fin afin que ce criminel réponde de ses actes.

“Nous condamnons avec la dernière énergie cet acte ignoble avec beaucoup de diabolisation. Comment se fait-t-il qu’un monsieur qui marie une femme, abuse avec de son enfant. Voilà aujourd’hui, nous avons perdu un être humain, et c’est ainsi que je demande à toute femme, tous les parents d’être vigilants, de veiller sur la sécurité de vos enfants, car c’est inadmissible. Voilà pourquoi nous demandons à l’autorité provinciale qui est déjà au courant de cette affaire qui a même déjà mis son ministre de Justice dans l’affaire que nous voulons un procès modèle et de flagrance. Car nous allons suivre de plus près son évolution. Ma structure et moi”, a-t-elle déclaré.

Notons que ls criminel est, pour le moment, entre les dispositions des services de sécurité en attendant la fixation de son dossier avant qu’il sache son sort.

Patrick Kalamba

Partagez cette information
Image par défaut
Sasa Studio

Un commentaire

Laisser un commentaire