Kasaï Central : 139 nouveaux officiers venus de l’Académie militaire de Kananga intègrent les rangs des FARDC

Les élèves officiers de la 33è promotion ordinaire, ont solennellement porté le grade de sous-lieutenant dans une cérémonie de collation de grade organisée le samedi 28 mai, à l’Académie militaire de Kananga située dans la province du Kasaï-Central, en présence du ministre de la défense nationale et des anciens combattants, Gilbert Kabanda.

Ces 139 lauréats qui viennent d’intégrer les Forces Armées de de RDC. Parmi ces heureux lauréats se trouvent trois vénus de la République Centrafricaine. Ils sont admis au grade de sous-lieutenant leur attribué par ordonnance du président de la République et commandant suprême des FARDC à l’issue de leur formation à l’Académie militaire de Kananga.
Le Ministre de la défense et anciens combattants Gilbert Kabanda a présidé cette cérémonie au nom du Commandant suprême en présence du Gouverneur intérimaire du Kasaï Central ainsi que de plusieurs officiers généraux et supérieurs des FARDC.

Dans son allocution, le commandant de l’Académie militaire a loué les efforts fournis par ces impétrants durant leur dernière année de formation, une année pénible vécue dans le contexte de la pandémie à Covid-19.

Il a, par ailleurs, rappelé à ces nouveaux promus, la mission qui les attend dans le contexte de la République Démocratique du Congo avant de les inviter au strict respect de la discipline militaire qui est la mère de l’armée.

“Vous êtes dans l’obligation de savoir rendre à la République Démocratique du Congo ce qu’elle vient de faire de vous à travers toutes les missions et opérations qui vous seront confiées en vue de bâtir une armée forte et disciplinée pour un pays fort et uni”, a déclaré le Général Putchiateo Lubando.

De son côté, le ministre de la défense et anciens combattants, a dans son adresse, exhorté les lauréats à intérioriser l’engagement solennel qu’ils viennent de prendre afin que leur comportement au quotidien puisse refléter l’image de leur décision à défendre la patrie jusqu’au sacrifice suprême.

Gilbert Kabanda est, par ailleurs, revenu sur les défis sécuritaires gigantesques auxquels le pays fait face, particulièrement la situation sécuritaire peu reluisante que traverse la population de la partie Est de la République.

Voilà pourquoi, il a profité de l’occasion pour inviter ces nouveaux officiers subalternes à faire ce pourquoi ils sont formés, notamment en muant leurs efforts aux côtés des autres en donnant le meilleur d’eux-mêmes pour assurer l’intégrité du territoire national et veiller à pacification de l’ensemble de la République.

 

Partagez cette information
Image par défaut
Sasa Studio

Laisser un commentaire