Kasaï : Le Gouvernement Britannique lance officiellement le projet d’accès et d’égalité pour l’éducation des filles et garçons

Le ministre d’État Britannique pour l’Afrique en charge des affaires étrangères et de la coopération internationale, Andrew Mitchell, a lancé le dimanche 19 mars à Tshikapa, chef-lieu de la province du Kasaï, le projet “Accès et Égalité pour l’éducation des filles (AXE-FILLES).

Selon lui, ce projet qui est financé à hauteur de 34 millions de dollars américains par le gouvernement britannique par l’intermédiaire du Bureau des Affaires étrangères et du Commonwealth (FCDO), va s’étendre sur une durée de 4 ans, et touchera 60.000 filles et garçons de la province du Kasaï.

“J’ai le plaisir d’annoncer le nouveau programme britannique de 34 millions de dollars en faveur de l’éducation au Kasaï, AXE-FILLES. Sur une période de 4 ans, ce programme touchera 60.000 filles et garçons dans toute la province, pour les ramener à l’école, s’assurer qu’ils apprennent à lire, à écrire et à calculer et qu’ils réussissent leurs examens. Au moins six enfants sur dix bénéficiant de ce nouveau programme seront des filles, appuyées de l’école primaire à l’école secondaire”, a-t-il déclaré.

Au nom du consortium de mise en œuvre du projet, le directeur pays de “Save The Children International”, Amavi Akpamagbo, a fait savoir que leur consortium va bénéficier de l’expertise de deux projets sous financement britannique, le projet pilote FCDO mis en œuvre par l’UNICEF et le projet SEMI piloté par IMA.

Pour sa part, le directeur du cabinet adjoint du ministre congolais de l’EPST, a martelé que ce programme s’aligne sur la réforme “phare” du mandat du chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, la gratuité de l’enseignement, piloté par le ministre Tony Mwaba.

La cérémonie de ce jour s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités notamment l’ambassadrice de Grande Bretagne en RDC, Emily Maltman.

Il est à signaler que le projet “Accès et Égalité pour l’éducation des filles” (AXE-FILLES) sera mise en œuvre par sept organisations non gouvernementales nationales et internationales à savoir : Save the Children International (SCI), World Vision International (WVI), Humanity and Inclusion (HI) ; Actions et Interventions pour le Développement et l’Encadrement Social (AIDES), Action pour l’Encadrement des Filles-Mères Désœuvrées (AEFID), Viamo et CGA Technologies.

Franck Tshilomba

Partagez cette information
Image par défaut
by Rédaction

Laisser un commentaire