Kinshasa • Maladie d’endométriose || À Kalamu, l’ASBL ENDOCARE insiste sur l’urgence pour les femmes de se faire dépister

Ce samedi 30 mars, l’ASBL ENDOCARE a organisé une importante activité à la “Place des Artistes” au rond-point Victoire, commune de Kalamu, dans la ville de Kinshasa. Cette initiative annuelle vise à sensibiliser la population, en particulier les femmes, sur l’endométriose, une maladie affectant une femme sur dix en RDC.

L’endométriose, encore largement méconnue, se caractérise par le développement anormal de tissus en dehors de l’utérus, entraînant divers symptômes tels que des douleurs menstruelles sévères et l’infertilité. Avec environ deux millions de femmes touchées dans le pays, cette maladie reste un enjeu majeur de santé publique.

L’événement de cette année a débuté à 10h et s’est terminé à 13h, offrant aux participants un stand d’information, des conseils et des échanges avec les membres d’Endocare. L’objectif était de sensibiliser le public sur les symptômes de l’endométriose et l’importance d’une détection précoce.

Des activités supplémentaires ont été prévues pour sensibiliser diverses structures, telles que des séances d’information avec la team de l’Equity BCDC, dans le cadre d’une collaboration visant à créer un environnement favorable pour soutenir les femmes atteintes d’endométriose.

Janny Mulanga, présidente de l’ASBL Endocare RDC, a souligné l’importance du soutien continu envers ces femmes, affirmant que cela pourrait sauver plusieurs vies.

« Si on pouvait toujours continuer à soutenir et accompagner ces femmes dans cette cause, plusieurs vies seront sauvées », a-t-elle fait savoir.

Ange ALOKI

Partagez cette information
Image par défaut
by Rédaction

Laisser un commentaire