L’acteur Yandi Mosi retrouve Kinshasa après deux ans de soins financés par la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi en Afrique du Sud

Après une absence de plus de deux ans, le célèbre acteur congolais Noël Mungenzi Kangayi, mieux connu sous le nom de scène “Yandi Mosi”, est de retour à Kinshasa ce jeudi 25 janvier.

Son retour marque un moment d’apaisement et de joie, soulignant l’impact positif de l’assurance santé pour les cinéastes congolais, une initiative initiée en 2020 par la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi (FNDT), épouse du Président Félix Tshisekedi et première dame de la RDC.

Yandi Mosi avait été accueilli par la Coordination de la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi (FDNT) le 2 novembre 2021, dans le cadre du “programme de soutien médical aux artistes comédiens”, un pilier essentiel de l’engagement global de la Fondation envers la santé.

Atteint depuis plusieurs années d’un problème cardiaque avancé, Yandi Mosi avait été envoyé en Afrique du Sud pour des soins spécialisés à la fin de l’année 2021. Grâce à la police d’assurance maladie signée entre la FDNT et Activa Assurances, tous les cinéastes ou artistes comédiens et leurs familles bénéficient d’une couverture médicale complète. Cette couverture a permis à “Yandi Mosi” d’être suivi médicalement et d’envisager des options chirurgicales sérieuses prises en charge par la FDNT, assurant ainsi une prise en charge dans un réseau étendu de centres de santé à travers la ville et la province de Kinshasa.

Dans une publication sur les réseaux sociaux obtenue par Sasa Studio, la Fondation souligne que le rétablissement de “Yandi Mosi” met en lumière le soutien médical précieux apporté par la Fondation. En 2020, l’on comptait 335 acteurs et leurs familles qui bénéficiaient de l’assurance santé offerte par la FDNT, témoignant de l’engagement continu envers la santé et le bien-être des artistes congolais.

En 2020, Denise Nyakeru Tshisekedi avait rencontré une délégation d’artistes comédiens congolais pour aborder les défis liés aux décès prématurés dus à un manque de soins médicaux. S’engageant à garantir la prise en charge sanitaire des artistes comédiens, elle avait lancé l’initiative avec pour devise “aimons-nous vivants”.

La Fondation avait alors signé un partenariat avec HJ Hospitals de la commune de Limete à Kinshasa pour assurer une prise en charge médicale efficace des artistes, marquant ainsi un premier pas concret vers la réalisation de cet engagement.

Placide Lukeka

Partagez cette information
Image par défaut
by Rédaction

Laisser un commentaire