Lomami : “Journaliste en Danger” s’insurge contre la fermeture arbitraire de la Radio Tokomi wapi

Dans une correspondance adressée, le 12 janvier, à monsieur Christian Bosembe, Président du Conseil Supérieur de l’audiovisuel et de la communication (CSAC), “Journaliste en Danger” (JED) s’insurge contre la suspension depuis le 06 janvier 2023, des activités de la radio « Tokomi Wapi », une station privée émettant à Kabinda, chef-lieu de la province de Lomami, par une décision du Conseil provincial de sécurité.

En effet, JED demande surtout au CSAC, lequel est l’instance attitrée de régulation des médias, de se saisir de ce dossier et de se prononcer sur les graves accusations portées contre ce média appartenant au Député Eliezer Tambwe, membre de la coalition au pouvoir.

Dans une lettre adressée au Directeur des Programmes de cette radio par le ministre provincial de l’Intérieur et parvenue à JED, la radio « Tokomi wapi » a été accusée, notamment de « non-respect du cahier des charges signé lors de la levée d’une suspension antérieure ; l’incitation de la population au tribalisme, à la révolte et à la désobéissance populaire contre l’autorité établie, ainsi que de la non-observance de l’éthique et la déontologie journalistique dans l’animation de différentes émissions malgré plusieurs séances de travail tenue avec ses représentants pour un retour à l’ordre volontaire.

Sans entrer dans le fonds de ces allégations, JED dit considérer toutefois, que les membres de ce Conseil de sécurité n’ont ni qualité, ni compétence pour décider des contenus diffusés par un média, ni sanctionner les manquements éthiques et déontologiques des journalistes, qui relèvent du champ des compétences de l’autorité de régulation des médias.

En conséquence, JED demande au CSAC de s’assumer pour mettre fin à cette fermeture arbitraire.

Junior Mp

Partagez cette information
Image par défaut
by Rédaction

Laisser un commentaire