Mutualisation CENI-ONIP : Le DG Richard Ilunga fixe l’opinion sur les tripartites missions ultra-importantes de l’ONIP

Dans une émission radiotélévisée accordée au panel une heure pour convaincre, le nouveau Directeur Général de l’Office National pour l’Identification de la Population (ONIP), Richard Ilunga est revenu sur la nette différence à faire sur les missions de sa structure et le rôle qui résume l’intervention de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) .

Sous un ton pédagogique devant les chevaliers de la plume et du micro, Richard Ilunga a tenu à rappeler, à la population, les missions importantes dévolues à son institution.

“L’office National pour l’identification de la population a pour mission d’identifier, de façon systématique et effective, toute la population congolaise d’ici et d’ailleurs, ainsi que tous les étrangers résidents en République démocratique du Congo”, explique-t-il.

À en croire ce gestionnaire battler à la tête de l’ONIP, il est important de faire connaître, à la population, l’implication de chaque mission révolue à l’ONIP, car s’exclame-t-il, “la République Démocratique du Congo est un pays de paradoxe, un pays incroyable, le seul grand pays au monde qui ne connaît pas sa population”.

 

“Après l’identification, nous nous devons de constituer la base de données de cette population, il y a donc la création du fichier général de la population. Et le jour que l’ONIP va vous dire que nous avons le fichier général de la population, je crois que notre administration va changer, parce qu’à travers ce fichier général de la population, nous allons octroyer un numéro d’identification nationale à tous les congolais et même aux étrangers qui résident ici. Ils auront un numéro d’identification nationale qui va retracer toutes leurs vies”, précise-t-il.

Pour Richard Ilunga, cette opération de constitution du fichier général de la population constitue la base même de l’organisation administrative de toutes les grandes organisations dans le monde.

“Cette base de données constitue l’élément le plus important de notre mission car, elle va fournir des centaines de services parmi lesquels la CENI”, fixe le Directeur Général de l’ONIP.

Poursuivant, Richard Ilunga fait savoir, que le service que L’ONIP fournira à la CENI en rendant disponible la base de données ne doit pas faire oublier à la population les nombreux services de l’ONIP qui devront être utiles même sur le plan de la paye de l’impôt afin de lutter contre toutes les tares tant décriées.

“Aujourd’hui, vous écoutez le ministre se battre contre le doublon, les fictifs et la corruption. C’est à cause du manque d’une base de données”, lâche-t-il.

Pour le Directeur Général de l’ONIP, il est carrément impossible de réfuter la nationalité congolaise à une personne qui affirme l’avoir, parce que nous ne sommes pas en mesure de prouver le contraire.

“Et notre troisième mission étant d’accorder une carte d’identification nationale à tous citoyens congolais”.

Pour conclure, Richard Ilunga explicite:

“Nous ne devons pas confondre la mutualisation et la fusion. Il y a mutualisation entre les trois institutions, notamment ONIP, INS et la CENI simplement pour la réalisation de certaines opérations transversales, le cas de la cartographie ”.

Se prononçant sur la mutualisation avec les autres structures, particulièrement la CENI, le n°1 de l’Onip fait savoir que toutes les stratégies sont déjà mises-en place afin que la CENI réalise sa mission et que par la suite, l’ONIP fasse la sienne.

Henry Ngindu

Partagez cette information
Image par défaut
Sasa Studio

Un commentaire

Laisser un commentaire