Nicolas Kazadi : “Il n’y aura pas de pénurie de carburant à Kinshasa”

Depuis quelques jours, Kinshasa connaît une pénurie de carburant. Plusieurs conducteurs se sont plaints de la difficulté de trouver de l’essence dans les stations-service de la ville. Pour résoudre cette situation, le gouvernement a pris des mesures pour régler les pertes des pétroliers évaluées à près de 400 millions de dollars.

Selon le ministre des Finances, Nicolas Kazadi, l’accumulation des paiements en retard liés aux pertes subies par les opérateurs économiques du secteur pétrolier est la cause de cette situation. En effet, les besoins de financement des élections et de la situation sécuritaire dans la partie Est de la République démocratique du Congo ont impacté les finances du secteur.

Nicolas Kazadi a rassuré les habitants de Kinshasa qu’il n’y aura pas de pénurie de carburant, car des actions ont été prises pour régler le manque à gagner des pétroliers. Le gouvernement a mis en place un montage pour financer les arriérés de paiement des subventions et éviter une pénurie de carburant dans la ville.

Il faut noter que la RDC dépend des importations de produits pétroliers comme plusieurs pays du monde. La hausse des prix du carburant pendant plus d’un an a impacté la situation actuelle. Le gouvernement a consacré près de 400 millions de dollars américains en subventions l’année dernière pour limiter la hausse des prix et protéger le pouvoir d’achat des Congolais.

En résumé, le gouvernement a rassuré les habitants de Kinshasa qu’il n’y aura pas de pénurie de carburant. Des mesures ont été prises pour résoudre la situation actuelle du manque d’approvisionnement en carburant. La RDC, comme de nombreux pays du monde, dépend des importations des produits pétroliers, et la hausse des prix a impacté les finances du secteur.

Rédaction

Partagez cette information
Image par défaut
by Rédaction

Laisser un commentaire