Présidentielles en RDC de 2023 : Marie Olive Lembe, plan B du camp Kabila ? [Tribune de Henry Ngindu]

Le paysage panoramique politique congolais est en perpétuelle mutation. Mais l’approche de la présidentielle, fixée avec probabilité de glissement en 2023, aiguise les appétits voraces et oblige chacun à prendre position.

Après sa renonciation à briguer un troisième mandat à la tête de la République Démocratique du Congo, l’ex-Président Joseph Kabila Kabange se montre de plus en plus actif à l’approche des élections.

Vers une unité du Katanga !

Avec la défection de Moïse katumbi au sein de l’Union sacrée, plateforme politique s’identifiant au président Félix Antoine Tshisekedi, la géopolitique avant les élections change de figure et les révélations tumultueuses viennent de partout !
L’ancien président Joseph Kabila « ne tient plus en place », renseigne un proche. Sa récente poignée de main avec son ex-allié Moïse Katumbi, suscite une interrogation évidente dans le débat politique : est-ce qu’une nouvelle alliance serait possible entre les deux frères ennemis ?

L’option paraîssait peu probable avant le ras-le-bol de Moïse Katumbi de l’Union sacrée. Signalons que cette rencontre est un signal envoyé à Félix Tshisekedi qu’une possible alliance katangaise pourrait changer la donne électorale.

Quelle formule magique pour le Raïs à l’horizon 2023 ?

Normalement, selon les prescriptions légales, un verrou légal empêche Joseph Kabila de se présenter en 2023, et l’entourage du raïs n’a pas encore trouvé la formule magique qui signerait son grand retour en pompe sur la scène politique congolaise.

Le plan B de Kabila pourrait s’appeler Marie Olive Lembe ?

Il fait l’ombre d’aucun doute que l’épouse de l’ancien président Joseph Kabila est très populaire dans les grandes régions de l’Est de la RDC, grâce notamment aux différentes actions sociales qu’elle a réalisées dans le cadre des œuvres caritatives et tout semble amener à croire que le plan B du camp Kabila pourrait s’appeler Marie Olive Lembe. Très active dans l’action caritative, elle pourrait porter la voix du PPRD en 2023.
Mais hélas ! Nous sommes encore à la phase expectative !

Henry NGINDU

Partagez cette information
Image par défaut
by Rédaction

Laisser un commentaire