Lomami : les activités de la Radio Tokomi Wapi suspendues par le conseil provincial de sécurité

La Radio Tokomi wapi, une chaîne privée du député national Eliezer Ntambue, émettant depuis la ville de Kabinda, chef-lieu de la province de Lomami, est interdite de fonctionnement jusqu’à nouvel ordre par le conseil provincial de sécurité.

La décision portant suspension des activités de cette radio est contenue dans une correspondance du ministre provincial de la communication et médias, de ce lundi 09 janvier 2023, adressée au directeur de programme de cette Radio.

Dans cette correspondance, le ministre provincial de la communication indique que cette décision a été prise suite aux résolutions du conseil provincial de sécurité, ténu en date du 06 janvier 2023.

Plusieurs griefs sont retenus à charge de cette chaîne de Radio selon le document sur les comportements du personnel dans l’exercice de leurs fonctions, notamment :

– Non respect du cahier de charge signé par cette chaîne suite au dérapage constaté autre fois, qui avait fait l’objet de la levée de mesure de suspension de la même chaîne devenue récidiviste ;

– Incitation de la population au tribalisme, à la révolte et à la désobéissance populaire à l’autorité établie dans vos émissions;

– Non respect de l’éthique et déontologie journalistique dans l’animation de différentes émissions malgré plusieurs séances de tenue avec vous pour un retour à l’ordre volontaire.

Pour ce faire, le ministre provincial en charge de la communication, demande à la direction de cette station de lui transmettre, toutes affaires cessantes, le dossier de la radio, la liste et dossiers physiques de tous les journalistes lour d’éventuelles dispositions.

Ainsi, le commissaire provincial de la police, le directeur provincial de l’agence nationale des renseignements, le maire de la ville de Kabinda et le chef de division provinciale des médias sont chargés, chacun, en ce qui le concerne de l’exécution sans faille de la présente mesures.

Pour rappel, c’est la deuxième fois que la Radio Tokomi Wapi écope de cette sanction. La première fois, c’était depuis le jeudi 3 février 2022 pour “dérapage tendant à troubler l’ordre public”.

Junior Mp

Partagez cette information
Image par défaut
by Rédaction

Laisser un commentaire