Rassemblement politique du 14 Avril à Lubumbashi : Martin FAYULU serait-il le Judas du groupe ?

Martin FAYULU deviendrait-il encore le Judas du groupe ? Cette interrogation mérite bien d’être comprise par les internautes qui ne maîtrisent pas les méandres politiques de la République Démocratique du Congo, c’est-à-dire l’articulation des jeux politiques dans ce pays vaste à la dimension d’un continent !

Connaître les joueurs politiques et leurs jeux politiques demeure la moindre de maîtrise que tout débutant en politique devra avoir afin de distinguer l’honnêteté à la bonne foi, l’intérêt personnel à celui général !

Avec le pic de guéguerre de leadership qui est loin d’être terminé entre FAYULU et MUZITO autour de la gestion de la plateforme LAMUKA, tout semble porter à croire que lorsque l’ambition du rassemblement de Lubumbashi ne rencontrera pas l’intérêt personnel de Martin FAYULU, la rétractation sera son premier réflexe comme dans bien d’autres accords !

L’ancien coordonnateur national de LAMUKA pour le compte de l’ECIDE est loin de faire unanimité au sein de cette plateforme politique qui avait pour ambition de faire un bloc de contre poids au pouvoir du président Félix Antoine TSHISEKEDI !

Dans une déclaration publique faite à la presse kinoise le samedi 9 avril, le parti politique “Nouvel Élan” d’Adolphe Muzito déclarait prendre acte de la rébellion de Martin Fayulu et son parti ECIDE de la plateforme !

À en croire la convention de LAMUKA, après Martin Fayulu en tête de la plate-forme, c’était à Adolphe Muzito de lui succéder. Cependant, avant même la date de la passation prévue pour le 11 avril, Martin Fayulu avait déjà placé un autre coordonateur à la tête de LAMUKA au détriment d’Adolphe Muzito et son parti Nouvel Élan.

« Bien au contraire, monsieur Martin Fayulu, après avoir unilatéralement et frauduleusement coopté au présidium de LAMUKA son ami Mathieu Kalele, vient de procéder ce samedi 8 avril 2023 à la passation du pouvoir en faveur de celui-ci comme coordonnateur de Lamuka en violation de sa convention », martèle le chargé de communication de Nouvel Élan dans le communiqué.

Au regard des événements, Nouvel Élan dit prendre acte de ce qu’il considère comme rébellion de Martin Fayulu, coordonnateur honoraire de LAMUKA et son parti ECIDE qui a accepté d’instaurer un coordonnateur autre qu’Adolphe Muzito à la tête du présidium de la plateforme.

Henry Ngindu

Partagez cette information
Image par défaut
by Rédaction

Laisser un commentaire