RDC-Mise en œuvre du projet e-foncier : la vice-ministre des finances O’Neige Nsele note un espoir pour la mobilisation de l’assiette fiscale

La République Démocratique du Congo, représentée par le Ministère des Affaires foncières, a procédé mardi 02 août, dans l’enceinte de l’hôtel fleuv, à la signature du contrat en partenariat public-privé avec l’agence luxembourgeoise “e-Proseed” dans le cadre de la mise en œuvre du projet «e-Foncier» en RDC.

Au cours de cette cérémonie qui a réuni plusieurs personnalités de l’administration publique et quelques membres du gouvernement, le ministre Patrick Muyaya, qui représentait son collègue de numérique a rappelé l’importance de la signature de ce contrat qui regorge une légion d’avantages pour le développement de la RDC.

Le ministre de la communication et médias a soutenu que ce projet s’inscrit dans la nécessité de s’adapter à une nouvelle culture, qui réduit le coup de consommation des papiers dans les bureaux en vue de la numérisation de documents importants.

“La digitalisation implique, donc, l’acceptation du changement par les agents du ministère des affaires foncières. C’est donc l’occasion de rappeler aux acteurs politiques, d’adopter le code du numérique car le temps passe vite. Ce projet touchera trois axes majeurs pour le développement à savoir : les infrastructures, la gouvernance et la régulation”, a-t-il déclaré.

Pour la Vice-ministre des finances O’Neige Nsele, la matérialisation de ce projet requiert l’implication de tous les acteurs intervenants dans la chaîne de valeurs.

“La sécurisation du secteur foncier apaisera le climat des affaires, le manque de la maîtrise de l’assiette fiscale constitue la faiblesse de notre économie”, a fait savoir O’Neige Nsele.

Elle a, en outre, souligné que le projet “e-foncier” va renforcer les efforts de digitalisation mis en place par le ministère des finances avec Logirad pour la taxation et l’ordonnancement et “Isys-regies” en vue d’avoir un retour sur l’effectivité du paiement dans le compte général du trésor.

Le Directeur Général de e-Proseed, a, quant à lui, estimé qu’il est temps que la RDC entre dans une nouvelle ère de développement grâce à ce nouveau contrat avec son agence qui détient une expérience modeste en Afrique.

“E-proseed est une structure ayant une expérience en Afrique et particulièrement au Nigeria il y a plus de 20 ans. Étant une structure privée, notre présence en RDC c’est sur base d’un marché gagnant-gagnant afin d’apporter notre accompagnement au développement de la RDC”, évoque-t-il.

Il a, cependant, précisé que cette initiative de «e-foncier» constitue pour la RDC un sursaut cantique en matière des services proposés à la population congolaise permettant de connaître l’identité de l’acheteur, l’hypothèque d’un titre et la confirmation du transfert.

Le projet “e-foncier”, ajoute-t-il, va également barrer la route à tout individu “mal intentionné” qui oserait de vendre le titre foncier à deux acheteurs soutenant que ce vaste espace de la RDC sera désormais géré grâce à la numérisation des opérations par le biais d’un smartphone.

“Nous souhaitons que tous les congolais s’approprient ce système, bien entendu, à travers une formation de plus de 3.000 agents congolais, a déclaré le Directeur Général de e-Proseed.

De son côté, le ministre des affaires foncières, Molendo Sakombi, a ému le voeu de voir ce projet impulser la vraie réforme tant attendue dans son secteur.

“La numérisation du cadre et sa modernisation est une solution contre les maux qui rongent ce secteur important. Cette plate-forme accompagnera la RDC dans la conservation des documents dans le secteur foncier et propulse notre pays vers de nouvelles perspectives de la numérisation foncière, la maximisation des recettes et apaisement du climat des affaires en RDC, conclut-il.

Signalons que le projet “e-Foncier” porte sur la sécurisation des titres fonciers et immobiliers, la numérisation du cadastre et la modernisation du secteur en République Démocratique du Congo.

Henry Ngindu

Partagez cette information
Image par défaut
Sasa Studio

Laisser un commentaire