RDC – Paiement des rétrocessions aux régies financières | Le Ministère des Finances rétablit la vérité

Des allégations infondées ont circulé concernant un prétendu retard de plus de cinq mois dans le paiement des rétrocessions en faveur des régies financières et des services d’assiette. Le Ministère des Finances a tenu à clarifier la situation à travers ce communiqué officiel signé par le Directeur de Cabinet du Ministère des Finances Bertin Mawaka Lubembo.

Le Ministère des Finances a pris connaissance des déclarations du Président de l’Inter syndical national de l’administration publique (INAP), évoquant un retard de plus de cinq mois dans le paiement des rétrocessions dues aux régies financières, ainsi que le manque de volonté du ministre des Finances à régler cette situation.

Dans le but d’éclaircir la situation auprès de l’opinion nationale et des fonctionnaires des régies financières, le Ministère des Finances tient à préciser les points suivants :

– Les rétrocessions dues aux régies financières sont payées dans le mois suivant celui auquel elles se rapportent, après conciliation des chiffres des recettes entre la Banque Centrale du Congo, la Direction du Trésor et Moyens de Financement, et le Cabinet du Ministre des Finances.

– Les rétrocessions jusqu’à fin novembre 2023 ont été intégralement payées, avec le dernier décaissement effectué le 16 février 2024.

– Aucun dossier d’ordonnancement n’est en souffrance au Cabinet du Ministre des Finances. Actuellement, seuls les mois de décembre 2023 et janvier 2024 sont dus. Les ordonnancements pour décembre 2023 ont été effectués et les titres de paiements sont en attente de règlement à la Banque Centrale du Congo. Quant à janvier 2024, des discordances entre une des régies financières et la Banque Centrale du Congo retardent la conclusion des recettes. Des instructions ont été données pour résoudre rapidement cette situation.

– Le retard de paiement des régies est principalement dû à la réconciliation tardive des chiffres et à la mécanisation de la Loi des Finances 2024, entraînant la fermeture de la chaîne de la dépense publique tout au long du mois de janvier. Cela a affecté l’émission des dossiers d’ordonnancement.

– Les dossiers de paiement des rétrocessions des régies financières n’ont jamais stagné au Cabinet du Ministre des Finances. Ils ont toujours été traités avec célérité et tout a été mis en œuvre pour des décaissements rapides, contrairement aux affirmations erronées du Président de l’INAP.

Suite à ces faits avérés, il est évident que les déclarations de l’INAP ne reflètent pas la réalité et semblent viser à ternir l’image du Ministre des Finances pour des raisons non dévoilées.

Le Ministère des Finances appelle donc les agents et cadres des régies financières à rester calmes et à ne pas se laisser influencer par des fausses informations visant à perturber leurs services.

Placide Lukeka

Partagez cette information
Image par défaut
by Rédaction

Laisser un commentaire