RDC | Pour maintenir une dépréciation de la monnaie moins marquée que celle de 2023, la BCC va poursuivre les reformes nécessaires via sa politique monétaire

Lors d’une récente cérémonie d’échange de vœux avec l’Association congolaise des banques, la gouverneure de la Banque centrale du Congo (BCC), Malangu Kabedi Mbuyi, a affirmé la détermination de l’institution à maintenir une inflation inférieure à celle de l’année précédente, ainsi qu’une dépréciation monétaire moins marquée.

Dans le cadre de cette volonté, la BCC prévoit de poursuivre les réformes nécessaires à travers sa politique monétaire. Malangu Kabedi Mbuyi a souligné l’importance de cette action, déclarant que la BCC est “déterminée et résolument engagée à poursuivre les réformes nécessaires pour atteindre nos objectifs, à savoir une inflation plus faible en fin d’année par rapport à celle de 2023, ainsi qu’une moins grande dépréciation des taux de change.”

Cependant, Malangu Kabedi Mbuyi a également rappelé que la stabilité économique dépend de plusieurs facteurs, dont la conjoncture internationale. Tout en exprimant son optimisme quant à une amélioration continue de la situation économique en 2024, elle a souligné l’importance de la coopération internationale dans ce processus.

Malgré ces défis, des signes encourageants sont déjà perceptibles depuis le début de l’année. L’inflation a ralenti par rapport à 2023 et la dépréciation du taux de change est moins prononcée. La BCC note même “une forte tendance à la stabilité” sur les marchés interbancaire et parallèle.

Placide Lukeka

Partagez cette information
Image par défaut
by Rédaction

Laisser un commentaire