Élections Bandalungwa : accueilli en défenseur à Mont-Sinaï, Cédric Tshilumba, candidat député provincial nº 35, étale son engagement politique en faveur de église

À l’approche des élections du 20 décembre, Me Cédrick Tshilumba, candidat député provincial nº 35 et conseiller municipal nº 172, a marqué sa présence ce dimanche 10 décembre, à l’église Mont-Sinaï de Bandalungwa. Accueilli chaleureusement par la Pasteure Magloire Kembo, ainsi que par les fidèles et ses partisans, il a partagé sa vision politique avec la congrégation.

Dans un discours clair, Me Cédrick Tshilumba a souligné l’importance de la foi dans la politique, citant le verset biblique Romain 13 : 1. Il a assuré à l’assemblée qu’il serait son porte-parole au parlement, défendant les intérêts de l’église.

“La fois passée quand j’étais ici, je vous avais dit que j’étais venu pour prier. Aujourd’hui aussi, je viens prier avec vous. Nous avions entendu quelques-unes de vos inquiétudes. Vous le savez, je suis le candidat député provincial nº 35 et candidat conseiller municipal nº 172. Je sais qu’il y a ceux qui diront que ça c’est la maison de Dieu, ce n’est pas un lieu de propagande. Oui, bien sûr ! Mais la pasteure Magloire Kembo vient de l’évoquer dans sa prédication : Toute autorité vient de Dieu. Si nous, nous cherchons le pouvoir, on va aller le chercher où ? Si j’étais parti auprès d’une quelconque femme au quartier Camp Luka pour qu’elle m’élève, alliez-vous vous réjouir ? Alors, je viens chercher le pouvoir dans la maison de Dieu, qui est notre maison à nous tous. N’est-ce pas une raison de joie ? Retenez bien, ici c’est ma maison. Nous sommes en 2023, nous y étions déjà en 2018, nous y sommes aujourd’hui, et nous y serons encore. Je serai votre porte-parole à l’assemblée provinciale. Car personne ne parle pour l’église. Il faut que l’église puisse avoir ses protecteurs. Qu’il s’agisse d’un petit ou un grand problème, nous serons là pour défendre notre église”, a-t-il rassuré.

De manière stratégique, il a présenté la notable de la Funa, Dédé Chantal Kaninda Ngomba, candidate à l’élection législative nationale nº 376, renforçant ainsi son équipe pour résoudre les problèmes de la communauté de Funa, en général, et de l’église en particulier. Les fidèles ont salué cette initiative, illustrant l’union pour des objectifs communs.

“Je ne suis pas venu seul. J’ai compris que par mes propres moyens et efforts, je ne peux réussir à résoudre tous les problèmes de notre église Mont-Sinaï. Une seule main ne peut laver tout le visage. J’ai invité une femme exceptionnelle, détentrice de plusieurs ONGs qui aident les maman veuves et les orphelins, Dede Chantal Kaninda. Elle est candidate nº 376 dans notre circonscription de la Funa. On accueille tout le monde, c’est la maison de tout le monde. Il suffit d’avoir une très bonne vision pour la communauté”, a-t-il conclu.

La candidate députée nationale nº 376, Mme Dede Chantal Kaninda Ngomba, a souligné l’importance de soutenir les nouveaux députés pour un changement significatif, pointant du doigt les anciens élus pour leur inaction.

La pasteure Magloire Kembo a conclu en priant pour le succès politique des deux candidats. Le culte s’est terminé dans une ambiance festive, avec les partisans raccompagnant Me Tshilumba en signe de soutien.

Cédric Tshilumba a ainsi démontré sa détermination à intégrer la politique dans le cadre de sa foi, suscitant l’enthousiasme de la communauté Mont-Sinaï.

Placide Lukeka

Partagez cette information
Image par défaut
by Rédaction

Laisser un commentaire