Félix Tshisekedi :”La fonction de ministre est une lourde responsabilité qu’il faut assumer en pensant à l’intérêt général et non le contraire”

Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a tenu mercredi 26 avril, un discours pendant la clôture du séminaire du Gouvernement organisé au Fleuve Congo hôtel.

C’était l’occasion pour le Chef de l’État de rappeler aux membres du gouvernement ses déclarations de la 92ème réunion du Conseil des Ministres : “La fonction ministérielle qui, bien plus qu’un privilège, demeure avant toute chose un sacerdoce et une lourde responsabilité qu’il revient d’assumer en ayant sans cesse à l’esprit l’intérêt général et non le contraire.”

Et de marteler :

“J’ai la conviction qu’à travers les exposés qui ont été présentés par les différents intervenants et les échanges qui s’en sont suivis, tous les membres du Gouvernement sont désormais sur la  même longueur d’onde aussi bien en ce qui concerne la conduite à tenir qu’en ce qui concerne les efforts de travail à fournir “

Par ailleurs, le Garant de la Nation a indiqué qu’il attendait de chacun des membres du Gouvernement l’application des recommandations issues de ces assises, ce qui permettra, a-t-il souligné, de répondre aux besoins et attentes de la population.

Bien avant le speech du Président de la République, le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde qui avait pris la parole pour remercier le Chef de l’État d’avoir accepté de parrainer cette rencontre instructive du gouvernement.

Il a, de ce fait, réaffirmé le soutien total des membres du gouvernement au Chef de l’État, avant de rappeler que la priorité était la matérialisation de la vision du Chef de l’État surtout en cette période où la RDC est agressée injustement par le Rwanda, à travers les terroristes du M23.

Pour précision, le thème de cet événement était intitulé “Construire une cohésion efficace et créer une dynamique de changement par la culture de l’excellence et la gestion publique axée sur les résultats du programme gouvernemental”. Il s’est tenu durant 2 jours à savoir, le mardi 25 et le mercredi 26 avril 2023 à l’hôtel du Fleuve Congo dans la commune de la Gombe à Kinshasa.

L’objectif visé était de former les “warriors” et de consolider la cohésion de l’équipe gouvernementale dans l’action au bénéfice de la population congolaise.

À la fin de ces assises, marquées par plusieurs exposés enrichissants, présentés par de considérables intervenants parmi lesquels le professeur Évariste Mabi Mulumba et Édouard Mokolo Wa Pombo, ont été sanctionnées par la signature, devant le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, de “l’acte d’engagement éthique”. Selon le Directeur Général de l’OSCEP (Observatoire de Surveillance de la Corruption et de l’Éthique Professionnelle), le professeur Mwendambali, qui est le chantre de la lutte contre la corruption initiée par le Président de la République, cet acte n’est pas une contrainte mais un acte de foi.

Marlaine Kanku

Partagez cette information
Image par défaut
by Rédaction

Laisser un commentaire