Kasaï Central : Clôture des activités du programme JAD, l’ONG FMMDI joue et gagne

C’est un pari gagné pour l’organisation non gouvernementale “Femmes Main dans la Main pour le Développement Intégral (FMMDI)” qui a clôturé ce vendredi 10 mars, les activités du projet Justice, Autonomisation et Dignité des femmes et filles (JAD) à la satisfaction de toutes les parties prenantes.

Grâce à ce programme, plusieurs activités ont été menées pour la prise holistique des survivantes de violences basées sur le genre notamment dans le volet prévention, prise en charge psychosocial, réinsertion socio-économique et la prise en charge juridique.

À la clôture de ce projet, plus de 400 filles ont été mentorées par cette ONG qui inscrit ces activités dans le cadre d’assurer la réleve et transformer ces filles en actrices du changement.

« Nous voudrions que les filles soient connectées avec nous et transmettre nos connaissances pour préparer la relève. Aujourd’hui nous avons besoin d’avoir des filles qui sont actrices du changement en leur dotant des matières dans le cadre de lutte contre les violences basées sur le genre, l’autonomisation, les droits des femmes, la bonne gouvernance et le leadership », a fait savoir Nathalie Kambala.

La Directrice-Pays de cette ONG a, par ailleurs, soutenu que l’idéal est de voir les filles qui ont bénéficié de ce grand programme de mentorat, devenir des leaders et inculquer ces matières à d’autres filles en vue de participer à la gestion de la chose publique dans les jours avenirs.

Au nom de la ministre provinciale en charge du Genre, la Cheffe de division du genre a réaffirmé que ce programme a contribué à la réduction des violences basées sur le genre en soutenant l’engagement des hommes, des femmes, des jeunes ainsi que des communautés à adopter des attitudes et normes sociales et culturelles respectueuses de l’égalité des sexes.

Chantal Ndaya n’a pas manqué de jeter des fleurs aux différents partenaires de ce programme qui a contribué au renforcement de l’efficacité de la coordination provinciale afin de permettre aux acteurs impliqués dans la lutte contre les violences basées sur le genre à mettre en place des stratégies de prévention et de réponse.

Il sied de noter que le programme JAD est un programme conjoint avec des activités selon les différents volets dont l’UNFPA travaille dans la prévention et prise en charge psychosociale, PNUD dans la réinsertion socioéconomique et le BCNUDH dans la prise en charge juridique.

Partagez cette information
Image par défaut
by Rédaction

Laisser un commentaire