Guerre dans l’Est | Le protocole d’accord minier signé entre le Rwanda et l’UE au centre d’une conférence-débat ce jeudi à l’UNIKIN

Le Recteur de l’Université de Kinshasa (UNIKIN), le professeur Jean-Marie Kayembe Ntumba, a lancé un vibrant appel à la communauté universitaire pour participer à une conférence-débat d’une importance cruciale, prévue ce jeudi 29 février à 10h00′ dans la salle Monekosso de cette alma mater.

Sous le thème “Le protocole d’accord signé entre la République du Rwanda et l’Union européenne et le protocole d’entente sur les chaînes des valeurs des matières premières critiques et stratégiques signé entre la République démocratique du Congo et l’Union européenne”, cette conférence-débat s’annonce comme une tribune essentielle pour analyser et discuter des implications de ces accords internationaux.

Au cœur de cette réflexion se trouve le contexte national et régional marqué par un conflit tendu entre la République démocratique du Congo (RDC) et le Rwanda. Le soutien du régime rwandais aux rebelles du M23, actifs dans la région Est de la RDC, a exacerbé les tensions et engendré des conséquences humanitaires dévastatrices, notamment des pertes en vies humaines, des violences sexuelles contre les femmes, et des déplacements massifs de populations.

Ces actes terroristes sont perpétrés dans le but de piller les précieuses ressources minières de la RDC, offrant ainsi des opportunités lucratives à des organisations multinationales et internationales. Dans ce contexte complexe, la conférence-débat vise à offrir un espace de réflexion critique sur les implications économiques, politiques et sociales de ces accords internationaux sur la situation régionale et nationale.

L’orateur principal de cette conférence-débat sera le professeur Raphaël Matamba Jibikila, expert en mines à l’UNIKIN. Sa profonde expertise dans le domaine promet d’apporter des éclairages pertinents et nuancés sur les enjeux liés aux ressources minières critiques et stratégiques, ainsi que sur les dynamiques complexes qui entourent les accords internationaux dans un contexte de conflit régional.

La participation active de la communauté universitaire est vivement encouragée afin d’enrichir le débat et de contribuer à une compréhension approfondie des défis complexes auxquels la région est confrontée. Cette conférence-débat représente une opportunité précieuse de dialogue et d’échange, dans le but ultime de favoriser des solutions durables et équitables pour tous les acteurs impliqués.

Placide Lukeka

Partagez cette information
Image par défaut
by Rédaction

Laisser un commentaire