Kasaï Central : des responsables des partis politiques formés sur la prévention d’abus, exploitations et harcèlements sexuels

L’ONG Femmes Main dans la Main pour le Développement Intégral (FMMDI) a capacité ce lundi 26 décembre 2022 des acteurs politiques et ceux de la société civile oeuvrant dans la ville de Kananga sur la prévention d’abus, exploitations et harcèlements sexuels en milieu politique.

Cette formation organisée avec l’appui de l’ambassade du Canada traduit, selon Nathalie Kambala, la volonté de son organisation à changer l’image de la femme dans la province du Kasaï-Central caractérisée par la prédominance des pesanteurs culturelles qui ne favorisent pas l’épanouissement de la femme.

Pour cette actrice de la société civile, les abus, exploitations et harcèlements sexuels constituent un grand obstacle pour l’émergence de la femme. Une situation qui fait, qu’en conséquence, la plupart des époux des femmes politiques n’admettent pas que leurs conjointes accèdent à des postes de prise de décision.

“C’est dans ce cadre que FMMDI exécute le projet intitulé “Accroître la participation des femmes, filles et des personnes marginalisées à la vie politique par le moyen démocratique”, a fait savoir Nathalie Kambala, Directrice-Pays de l’ONG FMMDI.

Elle a, en outre, soutenu que la prévention d’abus, exploitations et harcèlements sexuels en milieu politique est essentielle pour créer un climat de travail sain permettant à chaque membre du parti politique de s’épanouir pleinement en donnant le meilleur de lui-même.

Jean René Tshimanga, Président de la société civile au Kasaï Central a indiqué que cette formation va permettre d’accroître la participation des femmes à la vie politique et de bannir les abus, exploitations et harcèlements sexuels sous toutes leurs formes.

“Pour prévenir ces abus , exploitations et harcèlements sexuels en milieu politique, il est du devoir de chacun de nous d’user de sa propre conscience pour un engagement sans réserve, afin de travailler pour notre chère nation”, souligne Jean-René Tshimanga.

La représentante du ministre provincial en charge du genre a exhorté les participants à mettre en pratique les acquis de cette formation pour combattre ces abus qui obstruent la participation des femmes à la vie politique.

Il sied de noter que cette activité, qui rentre dans le cadre du projet visant à accroître la participation des femmes à la vie politique, a été lancée par le ministre provincial du Plan, représentant le Gouverneur de la province du Kasaï-Central, John Kabeya Shikayi.

Partagez cette information
Image par défaut
by Rédaction

Laisser un commentaire