Kasaï-Oriental : le projet d’édit budgétaire exercice 2023 jugé recevable par l’assemblée provinciale

Les députés provinciaux du Kasaï-oriental ont, au cours d’une séance plénière de ce lundi 12 décembre 2022, consacrée à La défense du Projet de budget exercice 2023 procédé à la recevabilité de ce projet.

Devant les députés provinciaux, le gouverneur Patrick Mathias Kabeya Matshi Abidi Mathias a, dans sa présentation, indiqué qu’il a jugé important de présenter en sus du projet d’édit budgétaire exercice 2023, le projet de réédition de compte de l’année 2021 et celui relatif au budget rectificatif de l’année 2022. Il a fait voir qu’il est plus qu’engagé à poser des jalons pour le changement existentiel des conditions de vie sociales de la population Est-kasaïenne.

L’Autorité Provinciale a effectué un aperçu général de la situation de la province avant de décrire la situation budgétaire du premier trimestre de l’exercice 2022 comme l’exige la loi. Patrick Mathias Kabeya Matshi Abidi a décrit la situation sécuritaire de la Province, notamment le conflit intercommunautaire dans le territoire de Katanda, des cas d’insécurité isolés dans les 5 communes de Mbuji-Mayi et l’intrusion des populations du Kasaï central qui génère des conflits.

Face à cette situation, dit-il, il faut des moyens conséquents que l’Autorité budgétaire mettra à sa disposition.

“La collaboration pacifique entre nos deux institutions se révèle comme la grande manœuvre initiée des mains de maître par le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi. L’enclavement dont souffre la province demeure un obstacle à l’émergence de son économie. Les aléas liés au transport comme l’état des routes, du chemin de fer, l’aéroport ont empiré la situation.” a indiqué le Chef de l’Executif

Le Gouverneur a souligné que la Province possède toujours ses potentialités dans les domaines agricoles, miniers et des ressources humaines, atouts nécessaires pour sa relance. Il a indiqué que dans le secteur minier que le revenu généré aussi bien dans le commerce du diamant que dans les entreprises d’exploitation industrielle, contribuent de manière peu significative à la croissance économique de la Province.

Dans le domaine de l’agriculture, Kabeya Matshi Abidi a indiqué que sa contribution à la formation des réserves stratégiques alimentaires serait un pas dans la bonne direction.

Concernant le Projet du budget de la province, il a indiqué que celui-ci retrace des voies et moyens pour matérialiser les ambitions du Gouvernement Provincial, présentées lors de son discours-programme.

“Le projet du budget sous examen répond aux orientations budgétaires recommandées clairement dans la circulaire relative à l’élaboration du budget exercice 2023, consistant à respecter la cohérence du budget de la province avec le cadre budgétaire à moyen terme CBMT”, a indiqué l’Autorité Provinciale.

Et à lui d’ajouter : “l’action gouvernementale doit rechercher des résultats à impact visible grâce à des montages financiers capables de favoriser l’intervention dans des secteurs, pôles de développement. La Province du Kasaï Oriental tire ses principales ressources de : La part des recettes à caractère national, qui, pour l’exercice 2023, contient les recettes de péréquation; Les recettes propres de la Province conformément à l’ordonnance-loi n°18/004 du 13 mars 2018 fixant la nomenclature des impôts, droits, taxes et redevances des Provinces et des ETD; les recettes exceptionnelles. Les objectifs de la politique économique et financière que le Gouvernement Provincial s’est assigné sont nombreux mais les plus en vue sont: Réaliser l’autosuffisance alimentaire à moyen terme par la relance de la production agricole, de la pêche et de l’élevage; Réhabiliter et construire les infrastructures de transport et mener à bon port la lutte antiérosive; Accroitre la fourniture d’énergie électrique par la construction des Centrales hydroélectriques et solaires ; Augmenter le taux de la desserte en eau potable par l’installation des mini réseaux et des forages; Donner un coup de pouce à la création des emplois en milieux ruraux et urbains; Pousser davantage la mobilisation des recettes locales et même extérieures par le renforcement de l’identification des contribuables; l’organisation de la Table Ronde sur le Plan Stratégique de Développement Provincial et le Plan d’Actions Prioritaires”.

Avant de clore son discours, Patrick Mathias a indiqué que le Projet d’Edit contenant le Budget de la Province du Kasaï Oriental exercice 2023 déposé à l’Autorité budgétaire est élaboré en équilibre en recettes et en dépenses à FC 352 015 793 543,76 (trois cent cinquante deux milliards Quinze millions sept cents nonante trois milles cinq cent quarante trois francs congolais septante-six centimes).

Après son allocution, les députés Provinciaux sont intervenus pour soumettre leurs préoccupations à l’Autorité Provinciale qui n’est pas restée indifférente.

Par ailleurs, la plénière a déclaré le Projet de l’édit budgétaire exercice 2023, celui de rééditions de compte de l’année 2021 et celui du budget rectificatif de l’année 2022 recevables.

JMMP

Partagez cette information
Image par défaut
by Rédaction

Laisser un commentaire