Rapatriement volontaire des congolais réfugiés en Angola : le HCR Grand Kasaï lance l’opération dans le Camp de Dundo

Le premier convoi de 88 congolais réfugiés en Angola, lesquels ont décidé de retourner volontairement en République Démocratique du Congo, a quitté le Camp de Dundo dans la province Angolaise de Lunda Norte, ce mardi 19 juillet, ce, par la porte frontalière Congolo-Angolaise de Tchikolondo/Kalambambuji.

Ce convoi des rapatriés volontaires, qui retournent au pays en dignité et sécurité arrive cette nuit à la frontière, atteindra Kalambambuji dans la matinée de ce Mercredi 20 juillet, où il est attendu par une forte équipe de l’Agence des Nations-Unies pour les réfugiés (HCR/Grand Kasaï) conduite par le Docteur Dia Jacques Gondo, représentant du chef de la sous-délégation de cette agence dans la région du grand Kasaï.

Ces refugiés congolais, qui étaient contraints de fuir la Région du Kasaï entre 2016 et 2018 à la suite de l’activisme de la milice Kamuina Nsapu, regagnent leurs anciens milieux de vie où les conditions sécuritaires sont améliorées. Ce rapatriement volontaire est la résultante de l’accord tripartite signé à Luanda, en Angola, le 23 Août 2019 entre le HCR et les gouvernements de la RDC et de l’Angola.

Pour ce faire, 700 réfugiés du Camp de Dundo ont, à la date du 30 juin 2022, confirmé leur intention de retourner volontairement dans leur pays d’origine. Ceci justifie le début de ces mouvements de rapatriement qui ont commencé ce mardi 19 Juillet. Ils vont s’étendre jusqu’au 06 septembre où six convois de cent personnes chacun seront déployés aux postes frontaliers de Kalambambuji et Kamako dans les deux provinces voisines du Kasaï Central et du Kasaï, avant l’intervention aérienne prévue le 06 septembre pour Kinshasa.

Arrivée à Kalambambuji depuis le soir du lundi 17 juillet pour accueillir ce premier convoi, l’équipe du HCR/Grand Kasaï a eu d’importantes réunions préparatoires avec toutes les équipes d’ONGs locales qui interviennent pour faciliter ce retour volontaire aux compatriotes congolais qui reviennent au pays.

Il faut noter que 10.000 réfugiés congolais vivent encore actuellement en Angola dans les camps de réfugiés et au sein de la communauté d’accueil hors les camps. Le HCR continue d’assurer une assistance adéquate à ceux qui ont choisi de rester encore en Angola jusque-là.

 

Espérant Daniel KAMBULU

Partagez cette information
Image par défaut
Sasa Studio

Laisser un commentaire