RDC : Filimbi condamne la répression de la marche de l’opposition

Le Mouvement Pro-démocratie Filimbi a, à travers un communiqué rendu public ce dimanche 21 mai, fustigé la répression brutale de la marche dite pacifique, du bloc commun de l’opposition tenue samedi 20 mai à Kinshasa.

Dans cette correspondance, l’on comdamne fermément les actes barbares et l’utilisation disproportionnée des armes létales et non létales par les éléments des forces de l’ordre à l’endroit des manifestants.

Au regard de cette répression, Filimbi parle des pratiques dépassées, qui sont de nature à confirmer une dérive dictatoriale.

“Une frange de la population a répondu samedi 20 mai à l’appel lancé par le bloc commun de l’opposition congolaise afin de manifester pacifiquement dans les rues de Kinshasa.
Malheureusement, les éléments de la police nationale congolaise ont réprimé de manière brutale cette marche”, lit-on dans cette lettre.

Et de poursuivre :

Ceci est une image poignante qui restera gravée dans nos mémoires, notamment celle d’un policier traînant un enfant par terre, le passant impitoyablement à tabac avant de le jeter dans une jeep”.

Motif pour lequel, le mouvement citoyen Filimbi est monté au créneau pour condamner l’usage disproportionnée de la force policière vis-à-vis des manifestants pacifiques.
Pratiques qui, selon cette structure des activistes Pro-démocratie, n’ont pas de place dans un État qui se veut véritablement de droit.
D’où la recommandation de Filimbi d’ouvrir des enquêtes pour établir les responsabilités afin de traduire en justice tous les auteurs tant matériels que moraux, de ces actes répréhensibles.

Ce mouvement citoyen tient à rappeler que le droit de manifester est garanti dans la constitution de la RDC.

Les ténors du bloc commun de l’opposition étaient dans la rue ce samedi 20 mai accompagné des leurs militants pour manifester contre la cherté de la vie, le processus électoral chaotique et l’insécurité à l’Est du pays.

Patrick Kalamba

Partagez cette information
Image par défaut
by Rédaction

Laisser un commentaire