RDC : Le Pape est déjà en route pour Kinshasa

 

Le Pape François est déjà en route pour Kinshasa, la Capitale congolaise, comme constaté dans ces images où il est à bord d’un avion de la compagnie aérienne porte-drapeau de l’Italie, ITA AIRWAYS, apprend sasastudio.net ce matin 31 janvier.

La RDC est un pays majoritairement chrétien avec une très forte présence catholique. Selon le Vatican, le successeur de Bénoît XVI se rend en “pasteur pour affermir les fidèles et leur apporter sa proximité”. La RDC compte 48 diocèses, 6 provinces ecclésiastiques, 62 évêques. Selon les chiffres de l’Office central des statistiques de l’Église catholique, à la date du 31 décembre 2021, l’Église catholique comptait 1.637 paroisses, 4.216 prêtres diocésains, 1.946 prêtres religieux, 1.317 religieux non prêtres et 10.525 religieuses professes. L’Église de la RDC a donné aussi deux bienheureux : Anuarite Nengapeta, béatifiée par le Pape Jean-Paul II le 15 août 1985 à Kinshasa et Isidore Bakanja, béatifié par le même Souverain Pontife à Rome, le 24 avril 1994. Elle compte également un serviteur de Dieu dont la cause de béatification est en cours: l’ancien archevêque de Bukavu, Mgr Christophe Munzihirwa, SJ.

Le site de Ndolo (Kinshasa) où le pape va dire sa messe est fin prêt. Une tribune avec ascenseur et toilettes, trois sacristies climatisées (une pour le pape et deux autres pour les évêques et les prêtres). 30 zones où l’on installe des chaises avec des écrans géants, 28 accès. Les “Nkumu” de différentes paroisses et les religieuses ainsi que les acolytes avaient déjà répété et s’étaient déjà familiarisés avec le site avant la veillée papale de ce 31 janvier.

Pour rappel, le pape François arrive à Kinshasa dans le cadre de son voyage apostolique en Afrique. Il se rendra après au Soudan du Sud vendredi. Son arrivée est très attendue alors qu’il devait venir en juillet dernier. Son voyage avait été reporté pour des raisons de santé, selon le Vatican. Il ne se rendra pas à Goma, dans l’Est, à cause du conflit, à la grande déception des populations victimes des attaques dans la région. Une visite à quelques mois de l’élection présidentielle qui doit se tenir en décembre.

C’est son 40ème voyage apostolique hors d’Italie et le cinquième en Afrique, après avoir visité le Kenya, la Centrafrique et l’Ouganda en 2015; l’Égypte en 2017; le Maroc puis le Mozambique, l’Ile Maurice et Madagascar en 2019.

Auparavant, le pays avait déjà reçu deux fois la visite d’un Pape. Jean-Paul II s’y était rendu en 1980 et en 1985.

Ange Aloki

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.