RDC || L’ONG FMMDI s’engage aux côtés des femmes leaders pour lutter contre les Violences Basées sur le Genre et promouvoir la santé maternelle

Depuis le 26 mars, la Directrice-pays de l’ONG Femme Main dans la Main pour le Développement Intégral (FMMDI), Nathalie Kambala Luse, prend part aux activités du forum national des femmes leaders pour l’accélération des progrès en matière de santé maternelle et néonatale en République Démocratique du Congo (RDC).

Aux côtés d’autres structures engagées dans la lutte contre les Violences Basées sur le Genre (VBG), les Accouchements à Haut Risque, les Mariages d’Enfants, et les normes socioculturelles oppressives, l’ONG FMMDI œuvre pour l’autonomisation des femmes et la promotion de leur bien-être.

Dans une déclaration publiée sur les réseaux sociaux, l’ONG s’est dite honorée de participer à ces assises cruciales pour l’avancement des droits des femmes en RDC. Elle a exprimé sa gratitude envers l’agence des Nations Unies UNFPA, basée en RDC, pour avoir identifié son organisation comme une structure de mise en œuvre dans la lutte contre les VBG, les Accouchements à Haut Risque, les Mariages d’Enfants, et le changement des normes socioculturelles dans la province du Kasaï Central.

L’événement, organisé à Kinshasa du 26 au 28 mars 2024, est placé sous l’égide de Madame Denise Nyakeru Tshisekedi, Première Dame de la République Démocratique du Congo, en collaboration avec le gouvernement et ses partenaires techniques et financiers, les bailleurs de fonds, et le secteur privé, sous le bureau du Conjoint du Chef de l’État.

Le thème du forum, “Les femmes s’engagent pour accélérer les progrès en faveur de la réduction des décès maternels et néonatals évitables pour le développement durable et équitable de la RDC”, résonne avec les défis urgents auxquels sont confrontées les femmes congolaises en matière de santé maternelle et néonatale.

Parmi les objectifs de ces assises figurent l’organisation d’un dialogue politique de haut niveau pour intensifier les efforts en faveur des droits de la santé maternelle et néonatale, de l’égalité des genres, et de l’autonomisation de la femme. De plus, des rencontres autour du village symbolique “BOMOTO YA MUASI” ont permis d’échanger des expériences et des solutions innovantes entre femmes leaders venues de différentes régions du pays.

Un appel à l’action a été lancé pour mobiliser les ressources et les engagements nécessaires en faveur de la santé maternelle, des droits et de l’autonomisation des femmes en RDC. Par ailleurs, des discussions ont porté sur des actions concrètes visant à contribuer à la couverture de la santé universelle et à l’opérationnalisation de la gratuité de la maternité et des soins du nouveau-né, avec pour objectif de réduire le taux de mortalité maternelle à moins de 140 pour 100 000 naissances vivantes d’ici 2030.

Placide Lukeka

Partagez cette information
Image par défaut
by Rédaction

Laisser un commentaire