Sénat : Audition du ministre des Hydrocarbures sur l’accord d’exploration pétrolière dans la ZIC entre la RDC et l’Angola

Le ministre des Hydrocarbures Didier Budimbu a été auditionné le mercredi 7 juin 2023 devant la Commission des Relations Extérieures du Sénat pour faire le point sur l’accord sur l’exploration et l’exploitation pétrolière dans la Zone maritime d’intérêt commun (ZIC) entre la République Démocratique du Congo et la République d’Angola, ainsi que sur l’exploitation sur le bloc 14.

L’objectif de cette commission était de comprendre l’accord face aux ambitions de la République Démocratique du Congo de multiplier des initiatives visant à accroître sa production pétrolière, actuellement de 25 000 b/jours.

Le ministre a présenté les résultats de ses deux missions en Angola, effectuées en septembre 2021 et février 2022. Ces missions avaient pour objectif de faire le point sur l’accord signé en 2007 et d’obtenir une feuille de route pour la mise en application de cet accord, qui peine à se concrétiser depuis sa signature. Didier Budimbu a informé la commission de la mise en place d’une commission mixte composée d’experts des deux pays et de la participation de l’opérateur Chevron, qui a effectué des travaux d’exploration dans la ZIC à l’initiative de l’Angola et a découvert les champs pétroliers de Negage et Mengogue au sud du bloc 14. Chevron a manifesté son intention de participer rapidement aux négociations sur les différentes étapes conduisant à la signature de partage de production. Les données ont permis à la partie congolaise d’amorcer l’évaluation indépendante des potentialités de la ZIC en hydrocarbures (pétrole et gaz).

Le ministre a rassuré les sénateurs sur la volonté du gouvernement de signer rapidement le Contrat de partage de production. Une nouvelle réunion est prévue le 20 juin 2023. Lors de l’audition, d’autres questions d’actualité ont été abordées, notamment l’appel d’offres des blocs pétroliers et gaziers. Le ministre a éclairé les sénateurs sur les étapes déjà réalisées et sur celles à venir. Il a révélé qu’il comptait apporter un projet de loi pour assouplir et rendre plus fluides les textes régissant la réglementation des appels d’offres, à la base de la lenteur observée dans le processus actuel d’appel d’offres.

La République Démocratique du Congo revendique un plan de production des blocs angolais en eaux profondes depuis juin 2003. Le projet visant l’exploitation pétrolière dans le bloc 14 avait été envisagé en 2007, dans le respect des normes requises pour les produits pétroliers en provenance d’Angola. En réponse à la requête de la République Démocratique du Congo pour obtenir la délimitation de ses frontières maritimes, l’ONU avait créé la ZIC quelques jours après. La ZIC avait décidé d’étendre de 200 miles marins l’étendue du plateau continental de la côte atlantique de la République Démocratique du Congo, entre l’Angola et sa province de Kabinda.

Placide Lukeka

Partagez cette information
Image par défaut
by Rédaction

Laisser un commentaire