Kasaï Central/Kananga – Ilebo : Thierry MULUMBA finance la réhabilitation de la RN41

Un vent de changement souffle sur le Territoire de DEMBA, dans la province du Kasai Central, avec l’initiative de Thierry MULUMBA MPANDANJILA, un acteur de développement résolument engagé dans le bien-être de la communauté, du Kasaï Central. Actuellement, 160 kilomètres de la Route Nationale 41 (RN 41) dans sa partie comprise entre KANANGA et BAKUAKANGE sont en cours de réhabilitation, grâce aux propres efforts financiers de Thierry MULUMBA.

Une réponse aux besoins locaux

À travers ces grands travaux de réhabilitation de la RN 41, Thierry Mulumba tient à répondre aux doléances de la population locale. En facilitant le mouvement des biens et des personnes, l’initiateur du programme MIDDI crée un corridor essentiel pour permettre les échanges commerciaux et l’évacuation des produits agricoles.

En effet, ces actions s’inscrivent dans le cadre du Programme “MIDDI” (Modèle Innovant de Développement Durable et Intégral), une initiative ambitieuse qui a pour objectif à transformer le paysage rural.

Agriculture prospère et réhabilitation routière

Avant de se lancer dans la réhabilitation de la RN 41, Thierry MULUMBA avait déjà marqué son engagement dans le secteur agricole. Grâce à des techniques innovantes, le lancement de son vaste projet agricole a enregistré une multiplication par huit de la production par hectare. La réhabilitation de la route, principalement la RN41 reliant KANANGA et ILEBO, vise à faciliter l’évacuation de la production agricole de la centaine d’hectares de sonexploitation ainsi que celle des 3 000 ménages agricoles qu’il encadre.

Une réponse aux défis ferroviaires

Le Territoire de DEMBA, selon les statistiques du Programme Alimentaire Mondial (PAM), est un grenier important pour l’Espace Kasaï. Ce qui justifie traversée par la voie ferrée du Nord au Sud avec 10 stations de gare. Malheureusement, ces infrastructures sont vétustes et menacées par l’érosion au niveau de TSHIBAMBULA NKASHAMA et BENA LEKA. La réhabilitation de la RN 41 devient donc d’autant plus essentielle pour maintenir les flux commerciaux et assurer le bien-être de la population locale.

Travaux en cours et équipements utilisés

Ces travaux de réhabilitation de la route RN 41, consistent en :

– L’ouverture des pistes et nettoyage ;
– Traitement des points critiques et rechargement ;
– Nivelage ;
– Compactage ;
– Mise en forme et ouvertures des fossés et saignées ;
– Canalisation d’eau.

L’utilisation d’engins de construction tels que Bulldozer 850J, chargeuse WL56, tractopelle 315SL, niveleuse 620G, compacteur 3411, et deux camions bennes de 20 tonnes garantit une exécution efficace des travaux.

Les travaux, entamés il y a une semaine, progressent rapidement. Les premiers 40 kilomètres, du péage de LUKONGA dans la ville de KANANGA, dépassant NZAPO et allant jusqu’au niveau du secteur de TSHIBINGU à DEMBA, ont déjà bénéficié de l’ouverture des pistes et du traitement des points critiques.

Ces travaux se poursuivent sans désemparer sur la route nationale N° 41 et dureront 2 mois. Une équipe de techniciens et Experts en routes de dessertes agricoles, est à pied d’œuvre pendant des longues journées de travail pour rendre de nouveau praticable ce tronçon. L’acteur du développement à la base, Thierry MULUMBA finance, sur fonds propres, la réhabilitation des 160 km de cette route qui relie KANANGA à BAKUAKENGE, en passant par NZAPO, DEMBA CITÉ, BENA LEKA, BAKUA MBUYI et DISHANGA.

L’exécution de ce projet vaut son pesant d’or, d’autant plus que, le transport des denrées alimentaires par la SNCC est aujourd’hui interrompu du fait que la voie ferrée a été détruite par une érosion au niveau de la Commune de BENA LEKA, rendant ainsi impossible le passage des locomotives. Même la Direction de la Région Nord de la SNCC se dit soulagée du début des travaux de réhabilitation de la route par ce digne fils du pays, car la mise en forme et l’ouverture des fossés et saignées, va permettre une meilleure canalisation des eaux et ainsi protéger la voie ferrée.

Les travaux de réhabilitation permettront non seulement de rétablir la connectivité routière, mais aussi de protéger la voie ferrée, récemment endommagée par une érosion à BENA LEKA.

Impact sur la vie quotidienne

Les bénéficiaires, population locale et riverains, se réjouissent de cette initiative, considérant Thierry MULUMBA comme un modèle de citoyenneté. Ils ne cessent de lui jurer fidélité, lui, en tant qu’l’initiateur desdits travaux qui est l’un des modèles de la matérialisation de la vision du Chef de l’État Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO.

Un projet intégré pour le développement durable

Le projet de réhabilitation de la RN 41 s’inscrit dans le cadre du Programme MIDDI de Thierry MULUMBA, qui englobe des projets dans divers secteurs tels que l’agriculture, la santé, l’eau et l’électricité, l’habitat et l’éducation. Cette approche intégrée vise à transformer les milieux ruraux en favorisant un développement durable et global.

Vers un avenir prometteur

L’initiateur et parrain du programme MIDDI, Thierry MULUMBA MPANDANJILA, est également Président de l’Alliance pour une Génération Citoyenne (AGC), Parti Politique qui prône des politiques économiques innovantes et qui a comme devise l’Innovation, La Justice et l’Action. Il a lancé plusieurs projets innovants et est aussi candidat aux élections législatives dans la Circonscription de DEMBA à la députation nationale sous le numéro 10 et à la députation provinciale sous le numéro 20, pour les élections du mercredi 20 décembre.

L’engagement de Thierry MULUMBA envers le développement de DEMBA témoigne de sa vision audacieuse pour la région. Les travaux de réhabilitation en cours promettent un avenir prometteur, renforçant l’infrastructure essentielle et ouvrant de nouvelles opportunités pour la communauté locale. Il s’affirme comme un acteur du changement, prêt à réaliser des projets novateurs pour le bien-être de tous.

Basile Muya

Partagez cette information
Image par défaut
by Rédaction

Laisser un commentaire