Vaccin contre la Malaria | La RDC observe avant d’adopter les antipaludiques validés par l’OMS

La République Démocratique du Congo, confrontée à une prévalence persistante du paludisme, explore activement des solutions pour lutter contre cette maladie débilitante. Parmi les options envisagées figurent les vaccins antipaludiques tels que le RTS, S/AS01 et R21 Matrix-M, validés et recommandés par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) depuis octobre 2023.

Cependant, avant de prendre une décision définitive quant à l’utilisation de ces vaccins sur son territoire, le gouvernement congolais adopte une approche réfléchie. Dans une communication conjointe datant du 23 février 2014, l’Alliance pour le Vaccin (GAVI), l’OMS et d’autres partenaires ont révélé que la RDC souhaite d’abord tirer des leçons des pays pilotes ayant déjà introduit ces vaccins. Cette démarche vise à évaluer les réactions et les résultats des vaccins antipaludiques dans des contextes similaires avant de procéder à une introduction à grande échelle.

“L’OMS, GAVI et ses partenaires soutiennent les pays éligibles dans la mise en place des préparatifs complets visant l’introduction du vaccin antipaludique chez eux. La RDC souhaite tirer des leçons des pays pilotes pour garantir une introduction réussie sur son territoire”, ont affirmé les organisations.

Réaffirmant cet engagement, une délégation médicale de la RDC a récemment participé à une campagne de vaccination contre le paludisme au Ghana, lors d’un atelier expérimental. Cette expérience directe permettra aux autorités congolaises d’appréhender les défis potentiels et les meilleures pratiques associés à l’introduction des vaccins antipaludiques dans leur propre pays.

Initialement, le ministère de la Santé et certaines organisations sanitaires congolaises avaient exprimé leur intérêt pour l’utilisation de ces vaccins, en particulier chez les enfants. Cependant, cette décision reste subordonnée à une évaluation minutieuse des leçons apprises des pays pilotes et de leur applicabilité aux besoins spécifiques de la RDC.

Placide Lukeka

Partagez cette information
Image par défaut
by Rédaction

2 commentaires

  1. Je demande à la communauté frappée par cette épidemie d’appliquer les conditions d’hygiène corporelle et celle environnante toute en respectant le message clé de l’épidemiologique pour mettre fin.

Laisser un commentaire