Urgent | Le journaliste Stanis Bujakera est enfin libre

Après plus de six mois derrière les barreaux, le journaliste Stanis Bujakera a finalement recouvré sa liberté tard dans la soirée du mardi 19 mars. Sa libération est intervenue suite à un appel du ministère public alors même qu’il s’apprêtait à quitter la prison centrale de Makala.

La libération de Stanis Bujakera survient après qu’il a été condamné à six mois de servitude pénale par le Tribunal de Grande Instance (TGI). Cette peine a été couverte par la période de détention préventive qu’il a déjà passée à la prison centrale de Makala depuis le 14 septembre 2023.

Jean-Marie Kabengela, l’un des avocats de Stanis Bujakera, a expliqué : « Les juges ont déclaré établies toutes les infractions à charge de notre client (…) Ils ont retenu la seule peine la plus sévère, c’est la peine de 6 mois, plus le paiement d’une amende d’1 million de francs congolais. » Cependant, insatisfaits de cette décision, les avocats ont annoncé leur intention d’interjeter appel afin d’obtenir l’acquittement pur et simple de leur client, arguant que les moyens de défense présentés n’ont pas été correctement pris en compte par les juges.

L’arrestation de Stanis Bujakera remonte au 8 septembre 2023, sur la base d’un avis de recherche émis par le parquet du TGI, à la demande de l’Agence Nationale des Renseignements (ANR). Cependant, aucune enquête préalable ni convocation n’avaient été réalisées avant cette date. Cette arrestation fait suite à la diffusion d’une note confidentielle de l’ANR par le magazine français Jeune Afrique où Bujakera est correspondant en RDC, mettant en cause les renseignements militaires dans l’assassinat de Cherubin Okende, ancien ministre congolais devenu opposant.

La défense de Stanis Bujakera a soulevé plusieurs points d’interrogation quant à la légitimité des preuves présentées par le parquet. Malgré les affirmations du procureur et de son expert, aucune preuve tangible n’a été fournie pour étayer les accusations portées contre le journaliste.

Sasa studio

Partagez cette information
Image par défaut
by Rédaction

Laisser un commentaire